Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 05:03

Il y a quelques jours à Lift, j'ai retrouvé une vieille connaissance : Stéphanie Hajjar.

J'ai travaillé avec elle il y a quelques années quand je m'occupais d'Europe1 Interactive. Elle était déjà chez SFR, aujourd'hui elle s'occupe du fonds d'investissements de l'opérateur pour les start-ups. SFR (19 millions de clients quand même) a choisi de financer des projets à l'extérieur plutôt que d'intégrer un service R&D (comme Orange).

SFR cherche de nouveaux projets à financer. Avis aux entrepreneurs...
Sympa de te retrouver Stéphanie !


Partager cet article

Repost 0
Published by Cathy Nivez - dans capital risque
commenter cet article
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 02:38

280 millions de dollars cash et 40 millions d'earn-out (montant conditionné par l'atteinte de certains objectifs). Neil Rimer, partner d'Index avec qui j'étais hier en conseil d'administration de Netvibes, affichait un large sourire. Les 5 millions d'euros investis l'an dernier par Index dans Last.fm ont fait fois 10. Bien vu Danny! (c'est Danny, le frère de Neil, qui a fait le deal l'an dernier)

Les rumeurs de rachat de last.fm courraient depuis un bout de temps, en fait la transaction était bouclée depuis plus d'un mois mais Neil m'avait dit "no blogging"...

Créée en 2002, Last.fm a attiré une forte communauté de 16 millions d'utilisateurs passionnés de musique grâce à son service de recommandations couplé avec un logiciel client chargé sur votre PC, lequel analyse vos habitudes d'écoute.

Martin, Felix et Richard (un autrichien, un allemand et un anglais) ont aussi -et c'est essentiel pour la valorisation- commencé à mettre en place des services pour monétiser leur audience (liens vers ITunes music store et Amazon) comme le fait aussi Pandora. Nous avions eu une interessante conversation sur le sujet de la monétisation lors de notre rencontre à Londres l'an dernier avec Danny, avant même l'entrée d'Index au capital.

La rachat de last.fm par CBS montre à nouveau que les mastodontes du business traditionnel comptent bien utiliser leur carnet de chèque pour rattraper leur retard sur le web.

Plus d'articles sur le rachat de last.fm

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 09:02

...BitTorrent lève 20 millions de dollars au près de deux 2 VCs dont Accel Partners, l'un des financiers de Netvibes. Congratulations Kevin!

Le seul hic, enfin c'est juste le retour dans la real life, c'est qu'il s'agit de financer le développement de la plateforme de téléchargement payant de BitTorrent. Mais après tout, c'est sans doute un bon investissement?

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 05:57

Les capitaux-risqueurs investissent dans les nouveaux services Internet! après les 12  millions levés par Netvibes auprès d'Index et Accel, c'est au tour de Dailymotion de lever 7 millions auprès d'Atlas et Partech. De quoi permettre au site de continuer son développement et faire face au leader américain de la video Youtube! en tout cas bravo Benjamin pour le travail accompli, et bonne chance pour la suite!

Spiderman PS: je voulais en profiter pour poster cette incroyable vidéo d'escalade mais bon, je dois être maladroit, je n'y arrive pas...ni en utilisant la connection typepad proposée (pb parce que j'ai 2 blogs?), ni en essayant de générer du code HTML. Alors pour voir la vidéo, suivez le lien...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
14 août 2006 1 14 /08 /août /2006 06:55

Lgo Nous y travaillions depuis 2 mois avec Tariq Krim, cette fois c'est fait: en levant 12 millions d'euros Netvibes obtient les moyens de son développement!

Les investisseurs que nous avons choisi sont Index Ventures (déja présent au premier tour de financement, Index est le premier fond européen pour l'Internet et compte dans son portefeuille des sociétés comme Photoways, MySQL, Last.fm, Betfair,...) et ACCEL (grand fond américain investi dans Facebook, Kayak, Real.com, Comscore,...). Nous avons choisi ces deux fonds essentiellement pour leur compétence et leur vision du développement de l'Internet.

Les fonds levés serviront  en priorité au recrutement de nouveaux colloborateurs, essentiellement des développeurs (Ajax and web standard gurus wanted!), et aussi dans le domaine des partenariats (Top guns wanted!), ainsi qu'au renforcement des infrastructures techniques pour offrir le meilleur service imaginable aux millions d'utilisateurs. Rappellons que Netvibes, créé il y a moins d'un an, est déja utilisé par plus de 5 millions de personnes qui en ont fait leur "portail personnel".    

Surtout, ces fonds assurent à Netvibes la perennité et donnent à Tariq les moyens de son indépendance. S'il en a la volonté et avec beaucoup de perséverance, Netvibes peut sans doute donner naissance à un leader mondial du Net à base européenne.

+ d'infos sur Netvibes

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 04:47

Lapin_1 Michel Dahan, le boss de Banexi Ventures et l'un des principaux financiers de l'aventure Kelkoo, vient de m'envoyer ce mail...et vous, vous l'avez déja essayé le lapin?

Pierre nous aurons le plaisir d’annoncer dans qq heures que nous soutenons la belle aventure de Rafi Haladjian avec ses  NABAZTAG !!! ( lapins en arménien…) de la société Violet.

Bravo Michel et Rafi!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 11:55

Chappazcapitalit Web 2.0, la révolution des medias...sur le Billaut Show.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 11:27

Lorsque j'ai découvert Netvibes le 22 septembre 2005 cela a été un choc pour moi. J'ai été bluffé. Je connaissais la page d'accueil de Google, je découvrais celle de Microsoft (Start.com devenue Live.com), pas mal mais comme celle de Google limitée aux logiciels de cet éditeur...je me disais alors: et si quelqu'un créait le même type de page de démarrage, capable de fédérer toutes les applications et les informations essentielles que nous utilisons quotidiennement sur le web, mais ouverte et multi-plate-forme?  En pleine rédaction de ce post, je tombe sur Netvibes, à minuit, je termine mon post en vitesse et j'envoie aussitôt un mail à Tariq Krim le créateur de Netvibes. Depuis, nous avons appris à nous connaître, Netvibes a beaucoup progressé - 1 million de pages ont déja été créées - et nous pouvons aujourd'hui annoncer le premier tour d'investissement d'amorçage pour Netvibes.

Pour ce tour, je suis accompagné d'Index Ventures, de Marc Andreesen le fondateur de Netscape, et de Martin Varsavsky le fondateur de FON. Le montant n'est pas communiqué. Nous avons tous décidé de soutenir Netvibes sur un coup de coeur. C'est vraiment une application qui change l'expérience web, l'une de ces applications dont on ne peut plus se passer une fois qu'on y a goûté comme le dit Michael Arrington de Techcrunch.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Netvibes: il s'agit d'un service gratuit et hyper-convivial de création de page de démarrage personnalisée.

Netvibes, dont l'interface en AJAX est un modèle de simplicité, vous permet d'aggrèger sur une même page toutes les infos et les services dont vous avez besoin quotidiennement sur le Web. C'est un peu votre tableau de bord personnel qui fait le point sur tout au moment où vous allumez votre ordi. Vous pouvez d'ailleurs lui donner le nom (titre) qui vous convient.

Vous pouvez en particulier inclure dans Netvibes les flux d'informations en provenance de vos sites d'info ou de vos blogs favoris et les lire grâce au lecteur RSS intégré (beaucoup de lecteurs de Kelblog lisent ce blog via Netvibes). Vous pouvez également y insèrer toutes vos boites de réception mail GMail, Yahoo Mail, Hotmail ou compte POP3. Netvibes propose aussi un lecteur de podcast, un module Flickr, un traitement de texte Writely, un module del.icio pour la gestion des marques-pages, un espace de stockage Web gratuit...et bien d'autres modules présents et à venir (grâce aux API publiques, les développeurs tiers peuvent très facilement créer leurs propres modules). Vous pouvez aussi consulter votre page depuis n'importe quel terminal Web si vous vous enregistrez sur le service (chose qui n'est pas obligatoire, votre page peut très bien se satisfaire d'une identification par cookies).

Netvibes, dont le siège est à Londres et qui dispose de bureaux à Paris, réunit un réseau des meilleurs développeurs Web 2.0 en Europe. Le service est disponible en une cinquantaine de langues dont français, anglais, italien, espagnol, portugais, russe, chinois, hindi....

En tant qu'investisseur et nouveau membre du conseil d'administration de Netvibes, je ferai le maximum pour que le succès de cette géniale application se confirme.

Plus d'infos sur Netvibes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 12:25

Index Ventures (société de capital-risque avec laquelle je collabore) et Mangrove Capital viennent de boucler le premier tour de financement de AllPeers, l'éditeur d'un plug-in Firefox qui devrait faire des vagues. Les fonctions ajoutées à Firefox, que j'ai eues l'occasion de tester avec Neil Rimer à Genève, permettent de partager hyper-facilement des fichiers (comprenez musique, films, photos, texte...) avec vos amis. Il suffit de faire glisser le fichier que vous souhaitez partager vers votre liste de contacts dans Firefox/AllPeers, et ceux-ci sont immédiatement notifiés qu'un fichier est rendu disponible, et peuvent le télécharger. 

Ainsi on partage dans un cercle d'amis et non plus avec tout l'Internet. Cela fait une grande différence avec les systèmes de partage de fichiers actuels qui sont centre de la polémique sur le respect des droits d'auteurs, et contre lesquels les majors mènent des poursuites continuelles. Avec AllPeers, on est dans un domaine plus proche de la copie privée (légale) que de la copie publique qui est considérée comme illégale.

AllPeers utilise  le protocole opensource BitTorrent , il n'y a pas de serveur centralisé, c'est la puissance et la bande passante des ordinateurs utilisateurs qui est sollicitée. Il sera plus difficile aux majors de traquer ce type de copie privée que ce n'est le cas avec les serveurs de partage de fichiers publics.

AllPeers est donc un système de partage de fichiers privé (probablement légal), hyper facile d'emploi, et discret:  il se pourrait bien, dans le climat d'inquiètude créé par les majors, qu'il se répande très rapidement, contribuant au passage au succès de ... Firefox!

Le système a été testé par 38.000 personnes à ce jour en beta privée, il devrait être ouvert en beta publique à la fin du mois.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 09:12

ça y est, c'est fait: FON, le réseau wifi peer-to-peer mondial créé par Martin Varsavsky, lève 18 millions d'euros pour son développement.

Le plus interessant n'est pas le montant, mais le nom des investisseurs qui ont choisi de participer à l'aventure, et je vais vous donner quelques infos sur le sujet puisque le leader du tour n'est autre qu'Index Ventures, le fond genevois que je conseille. J'ai déja eu l'occasion de vous dire tout le bien que je pense du projet FON et de son initiateur Martin Varsavsky

Aux côtés d'Index on trouve donc Sequoia Capital, sans doute le fonds le plus célèbre  de la vallée, et surtout: Google, et Skype!

Google a lancé depuis quelque temps déja diverses initiatives pour faciliter l'accès wifi. S'il choisit de soutenir FON, c'est qu'il pense que la stragégie de partage de la bande passante pour créer un réseau wifi mondial est la bonne. Je me suis laissé dire que Google avait même développé il y a quelque temps dans le plus grand secret un projet en tout point comparable à FON, incluant un logiciel de partage à télécharger sur les routeurs. Mais le moteur de recherche est sans doute parvenu à la conclusion qu'il serait plus judicieux de laisser une société indépendante défricher le terrain,  et gérer les complications possibles avec les fournisseurs d'accès Internet qui vont regarder ce projet avec un mélange de méfiance et d'interêt. Méfiance car cela pourrait remettre en cause leur business, si les prix d'accès au réseau pour les non-membres (aliens) étaient agressifs, ce qui ne sera pas le cas m'a assuré Martin qui au contraire recherche l'alliance avec les providers. A noter qu'un premier fournisseur d'accès, Glocalnet (Suède), a signé avec FON pour fournir à ses abonnés des routeurs 'FON ready', ce qui montre bien que pour certains ISP FON représente aussi une opportunité de se différencier par rapport à leurs concurrents. Il sera très interessant de voir si d'autres ISP choisissent prochainement cette alliance avec FON, pour offrir à leurs abonnés un service différent, et...mondial!

La révolution FON est inévitable, les fournisseurs d'accès ont tout intérêt à l'intégrer à leur stratégie.

Skype est partie prenante pour une raison toute simple: un réseau wifi mondial, cela signifie l'avènement de la téléphonie IP sur mobile!!! une révolution dans la révolution... Skype (eBay) est tellement excité par le projet que même la présence de Google dans le tour de table ne l'a pas dissuadé de faire partie de ses promoteurs. Son fondateur Niklas Zennstrom rejoint d'ailleurs le board de FON.

Yahoo a également exprimé un vif intérêt pour le projet, dommage qu'on ait pas réussi à les associer à Google, cela aurait été l'union sacrée la plus complète!

Ce qui est sûr, c'est qu'avec Google, Skype, Sequoia et Index, FON est bien parti. Nous aurons bientôt un réseau wifi mondial!

tag:

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans capital risque
commenter cet article

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories