Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 07:06

Près de 10% de baisse aujourd'hui pour Google, moins 11% pour Amazon, moins 5% pour Yahoo déja au plus bas, moins 19% pour Apple!!!

Le deuxième Krach Internet se profile. A l'ombre de la crise financière, les  valeurs technologiques sont massacrées  à cause des craintes de récession économique aux Etats-Unis, et donc de baisse de la consommation et des investissements publicitaires.

Apple a perdu 36% de sa valeur en moins d'un mois! l'action cloturait l'année au-dessus des 200 dollars, la voila à 127 dollars malgré des ventes record au quatrième trimestre.

Google a baissé de 29% depuis son record du 6 novembre.

eBay est à moins 34% depuis le 17 Octobre.

Yahoo s'est effondré de 45% depuis son point haut du 26 Octobre.

La baisse n'est pas finie, dans une ambiance de panique digne du premier Krach Internet.

Alors, la grande question qui va se poser pour toutes les startups, c'est: est-ce que  ce mouvement général de défiance des investisseurs va s'étendre au capital-risque? est-ce que comme en 2000 et 2001 nous allons assister à un blocage des financements des nouvelles entreprises Internet? ce serait une très mauvaise nouvelle pour les entrepreneurs et pour l'économie numérique ... mais il est encore trop tôt pour faire un pronostic sur les développements à venir de la crise.

UPDATE: les valeurs réduisent leurs pertes en fin de séance...let's see tomorrow

Image_14

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans amazon
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 01:20

Selon Nielsen cité par le New York Times, pour la première fois Amazon serait passé devant eBay en nombre de visiteurs uniques en décembre aux Etats-Unis: 59.624.000 visiteurs uniques pour Amazon,  59.374.000 pour eBay. Amazon a certes étendu son catalogue grâce aux vendeurs indépendants hébergés sur le site. Mais surtout, je pense que son statut de marchand l'avantage par rapport à eBay en ce qui concerne le référencement dans Google. Car eBay n'est qu'un intermédiaire, alors qu'Amazon a (beaucoup) de contenu unique. Et en plus, eBay est un ennemi de Google, lequel l'attaque sur tous les fronts: Checkout contre Paypal, GTalk contre Skype, Google base ... tiens, d'ailleurs on en parle plus beaucoup, de Google base.

L'action Amazon se porte plutôt bien malgré la baisse récente. Celle d'eBay est au plus bas.
Image_46_2

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans amazon
commenter cet article
14 février 2006 2 14 /02 /février /2006 11:16

Google et Yahoo ont perdu près de 30% dans les trois dernières semaines. La baisse du premier était attendue après une hausse extraordinairement rapide depuis l'introduction en bourse il y a 18 mois. Pourtant Yahoo, qui n'avait guère monté, subit une baisse similaire. La même inquiètude est à l'origine de la baisse des actions des deux sociétés: et si la croissance météoritique des revenus et des profits devait ralentir? Les e-commerçants, eBay et surtout Amazon, ne sont pas épargnés par la correction en cours. Ce sont bien toutes les valeurs Internet qui baissent, pendant que Microsoft continue son sur-place entamé voici 5 ans lors du krach du Nasdaq. Je pense que cette correction est saine, surtout dans le cas de Google qui avait monté trop vite; certains pensent que l'action n'a pas encore atteint le fond; peut-être, mais ce n'est pas la première fois qu'après une période de hausse trop rapide les actions des sociétés internet reculent violemment. Après la baisse, il y aura de nouveau la hausse, parce que la croissance sera là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans amazon
commenter cet article
14 décembre 2005 3 14 /12 /décembre /2005 12:56

Amazon essaye désespéremment de se faire une place dans l'univers des moteurs de recherche. La motivation de la société de Jeff Bezos est simple: Amazon est trop dépendant pour son trafic des moteurs de recherche, et sa marge souffre énormément à cause des montants astronomiques dépensés en achat de trafic sur Google ou Yahoo.

Le cyberlibraire a donc développé ces dernières années un moteur de recherche sur la base d'un index Google. A9 propose des fonctions innovantes comme la recherche dans les livres, mais reste totalement confidentiel. Cet insuccès amène maintenant Amazon à essayer une nouvelle stratégie ... Il s'agit d'essayer de changer les règles du jeu.

Pour ce faire, Amazon a décidé d'utiliser un de ses autres sites, Alexa (une société rachetée en 1999). Alexa dispose de son propre index de pages web comprenant 5 milliards de documents. Ce que propose Amazon aux développeurs du monde entier, c'est un accès illimité et facilité par des APIs à cet index. Il faut savoir que Google et Yahoo n'autorisent qu'un accès très limité aux developpeurs d'applications tierces. Les requêtes autorisées ne dépassent pas 1000 requêtes par jour pour Google et 5000 pour Yahoo, ce qui est un niveau ridiculement bas.

La nouvelle offre d'Alexa autorise un accès illimité en ne demandant qu'une participation aux frais techniques: un dollar par heure de CPU, un dollar par giga de stockage utilisé, 1 dollar pour 50 gigas de données traitées et encore 1 dollar par Giga de données chargées sur les serveurs de la société au cas où vous décideriez d'installer votre application chez eux.

Il devient ainsi beaucoup plus facile de créer de nouvelles applications faisant appel à un moteur de recherche, par exemple pour offrir des fonctions de recherche spécialisées, mais aussi pour rechercher de l'information qui dans certains cas risque d'être sensible: ainsi, rien ne semble empêcher les spammers de scanner tout le web d'un coup pour repèrer les adresses e-mail...cette ouverture risque donc de susciter une nouvelle et massive vague de spam!

Mais le principal handicap de l'offre d'Amazon est la qualité insuffisante de l'index d'Alexa. Qui va être prêt à développer un service sur la base d'un index inférieur en quantité et qualité à celui des leaders du search?

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans amazon
commenter cet article
14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 05:57

Amazon annonçait voici quelques jours qu'il allait proposer à ses clients d'acheter des extraits de livres numérisés. 

Aujourd'hui le Wall Street Journal annonce que Google est en train de négocier avec les éditeurs de livres la possibilité de proposer aux internautes une semaine de location pendant laquelle ils auront accès à tout le contenu d'un livre, mais pas le droit de le télécharger.

Si cette information est confirmée cela serait une évolution significative du modèle de Google qui se placerait ainsi en concurrent d'Amazon sur ce futur nouveau marché.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans amazon
commenter cet article
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 06:06

Amazon a été le premier à proposer il y a deux ans une fonction de recherche dans les livres de son catalogue Search Inside the Book.

Il s'agissait, avec l'accord de l'éditeur, d'autoriser le lecteur à effectuer une recherche dans le texte du livre, et à en lire quelques extraits gratuitement avant de le commander éventuellement.

Depuis c'est plutôt Google qui a tenu la vedette avec son service Google Print qui ambitionnait d'offrir une recherche sans limites (et gratuite évidemment) dans les ouvrages. La polémique a immédiatement fait rage avec les éditeurs, et plusieurs procès avec les maisons d'édition sont en cours. Pourtant Google a vite réduit ses ambitions à la consultation gratuite de quelques page

s seulement...

Le moteur de Yahoo, de son côté, donne accès aux oeuvres "libres" labellisées creative commons.

Inspirés par les licences libres et le mouvement pour l'accès ouvert, les contrats creative commons ont pour but de faciliter la diffusion, la réutilisation et la modification d’œuvres (textes, photos, musique, vidéos, sites web…). Mais ce genre d'initiative, de même que l'Open Content Alliance à laquelle s'est joint Microsoft, restent par nature marginales par rapport à l'édition commerciale.

Et pendant ce temps là ... Amazon a avancé. Le libraire a déja scanné 50% des ouvrages de son catalogue et passé de nombreux accords avec les éditeurs. Et Jeff Bezos est maintenant prêt à annoncer l'étape suivante: selon un barème a déterminer avec les éditeurs, les internautes pourront désormais acheter sur Amazon des extraits de livres numérisés, des chapîtres, ou même des ouvrages entiers.

Et nec plus ultra, lorsque vous achèterez un bon vieux bouquin en papier sur Amazon, un surcoût modique vous permettra d'accèder à son contenu sous forme numérique!

Amazon va donc tirer avantage de la situation...mais l'histoire n'est pas encore terminée!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans amazon
commenter cet article

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories