Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 09:52

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre
commenter cet article
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 16:53

Nous sommes 230 personnes chez Ebuzzing, à Londres, New-York, Miami, Paris, Toulouse, Hambourg, Dusseldorf, Rome, Milan, Madrid ...

D'un pays à l'autre nous travaillons très bien à distance (merci Yammer), mais cela ne suffit pas. Une fois l'an, nous organisons notre Summit: un week-end de "hard work and great fun", pour partager la stratégie, apprendre les uns des autres, mieux se connaître et faire la fête. C'est un moment exceptionnel de team building. Une grande émotion.

Cette année nous étions à Malte. 

welcome.jpg

C'est dans ce genre de moment que je suis pleinement heureux d'être entrepreneur. J'aime passionnément mon équipe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 08:57

Ebuzzing Self-Serve, la nouvelle plateforme que nous lançons a pour but de démocratiser la distribution de publicités video sur Internet. J'ai donné hier cette interview à Richard Menneveux de FrenchWeb, j'y explique qu'avec le Self-Serve, nous proposons l'équivalent d'Adwords pour la pub vidéo. Un service simple et puissant, ouvert à tous!

 

FW: Bonjour Pierre Chappaz, Vous lancez une nouvelle offre baptisée Self Serve, de quoi s’agit il?

Pierre Chappaz: En développant Ebuzzing Self-Serve, nous voulions proposer l’Adwords de la pub vidéo : il s’agit de permettre à tous ceux qui ont une video à promouvoir de le faire très simplement. Aujourd’hui la publicité video est essentiellement réservée aux grandes marques, qui passent par les grandes agences media pour diffuser leurs campagnes sur Internet. Nous travaillons particulièrement bien avec elles, et cela continuera car les agences et les marques ont besoin de conseil et d’un service sur-mesure, pour des campagnes qui sont de plus en plus importantes, nationales et internationales. Je rappelle que nous sommes leaders en Europe pour la distribution de publicité video, avec un chiffre d’affaires qui dépassera 50 millions d’euros cette année, presqu’entièrement réalisé avec les agences. Mais la pub video se démocratise …

FW: A qui s’adresse cette nouvelle offre?

Pierre Chappaz: Eventuellement aux grandes agences avec qui nous travaillons, qui y trouveront peut-être un moyen de se simplifier la vie pour les petits budgets. Mais surtout aux agences de communication plus petites, qui vont maintenant pouvoir distribuer simplement les publicités video de leurs clients avec Ebuzzing Self-Serve, qui inclut des fonctions de ciblage et de reporting sans équivalent.

Nous avons fait un gros effort d’ergonomie pour que l’outil soit à la portée des PME qui n’ont pas nécessairement d’agence. De plus en plus d’entreprises, mais aussi les groupes de musique, les développeurs d’applications ou de jeux, ou même les restaurants, disposent de pubs video. Mais encore faut-il ensuite les diffuser, le Self-Serve est fait pour ça! Ainsi les PME, ou même des individus, pourront accéder à la puissance de notre réseau de distribution web et mobile, et de nos capacités de ciblage par vertical ou socio-démographique, sans oublier la géolocalisation pour faire de la publicité vidéo localement. Imaginez qu’une chaîne de restaurants pourra désormais cibler les villes dans lesquelles elle a ses franchises et même ajouter un rayon de x kilomètres autour de ses adresses.

Et puis, le Self-Serve va nous permettre d’augmenter notre part de marché dans les pays ou nous n’avons pas encore de présence commerciale. Nous sommes implantés dans les principaux pays d’Europe et aux US, mais nous avons de plus en plus de clients en Asie et dans d’autres pays. Notre réseau de distribution mondial de 20.000 éditeurs nous permet de distribuer des vidéos dans le monde entier.

FW: Comment ça marche?

Pierre Chappaz: Concrètement, l’agence ou l’annonceur ouvre un compte, en quelques clics, puis indique la vidéo qu’il veut distribuer (YouTube, MP4, ou lien IAB Vast/Vpaid). Cela prend quelques secondes seulement. Il faut ensuite définir une cible, c’est à dire une ou plusieurs villes, régions ou pays, puis un canal de distribution préféré, nous proposons de diffuser les campagnes dans les réseaux sociaux, dans les médias traditionnels ou encore sur les smarphones. Enfin, il est même possible de sélectionner un profil prédéfini parmi 18 bouquets comme CSP+, influenceurs, mode, musique ou encore technologie.

Reste à indiquer combien de vues vous voulez, en fonction de votre budget. Nous distribuons toutes les publicités videos dans des formats qui donnent le choix à l’internaute de les regarder ou non, et nous ne facturons que les videos qui ont été vues. Une fois le compte approvisionné, ce qui peut se faire par CB, Paypal ou virement bancaire, la video est diffusée. Et à la fin de la campagne, un rapport très complet est fourni au client.

 

 

FW: Quelle est la taille de l’audience que vos annonceurs peuvent adresser?

Pierre Chappaz: Comme je le disais précédemment, nous adressons tous les pays du monde et permettons aux marques de toucher plus d’un milliard d’internautes dans le monde, ce qui est un record mondial pour la vidéo publicitaire. Nous sommes aussi les leaders français et européens, ce qui garantit à nos annonceurs le plus gros inventaire aujourd’hui disponible ainsi que les formats les plus innovants et engageants.

FW: Quels sont vos objectifs?

Pierre Chappaz: Devenir le numéro 1 mondial de la publicité vidéo et surtout permettre à nos annonceurs d’optimiser leurs investissements publicitaires en ciblant très finement leur public tout en leur permettant de toucher le plus grand nombre. Nous sommes une entreprise technologique et un tiers de notre équipe est actuellement dédiée à l’innovation et la recherche et développement. Bref, nous voulons être à la vidéo ce que nos amis de Criteo sont au retargeting…

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans ebuzzing
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 15:42

Si vous ne me suivez pas sur mon blog politique Libertarien , voici quelques uns de mes articles récents les plus lus:

 

- A propos du Front National: Le nouveau National-Socialisme

- L'Europe veut légiférer sur Le dangereux droit à l'oubli.

- Depuis l'élection de Hollande, la France adore les "Chocs" ... pour mieux cacher Le Choc d'immobilité

- Les banques centrales jouent aux apprentis sorciers: Craquements dans la finance mondiale

- L'administration en Suisse: modeste et au service des citoyens. Merci les fonctionnaires

- Les gouvernements essayent de prendre le contrôle d'Internet: Menaces sur nos libertés.

 

Bonne lecture!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans politique
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 14:17

 

 

L'engouement des marques pour Vine et "Vinstagram", le tout nouveau Instagram video, ne nous a pas échappé. Le contenu de marque en format court, 6 ou 15 s est à la mode, et particulièrement bien adapté aux mobiles.

Nos chefs de produit et développeurs se sont creusé la tête et se sont demandés si nous pourrions apporter un service innovant dans ce domaine, comme nous le faisons depuis 5 ans pour la distribution de videos publicitaires dans des formats traditionnellement plus longs. 

 

La limitation de Vine et Instagram était évidente: les contenus qui y sont partagés ne sont accessibles qu'aux utilisateurs de ces services ... et c'est bien dommage pour les annonceurs!

 

Nos développeurs ont résolu le problème. Nous ouvrons dés aujourd'hui aux marques la distribution de leurs contenus Vine et Instagram sur l'ensemble de notre réseau mondial de sites partenaires, en tirant parti de notre technologie HTML5 Buzz Player. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans ebuzzing
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 10:49

Mise à jour: Depuis que j'ai publié cet article en début de semaine on a assisté à une succession d'événements qui confirment mes craintes: Avion du Président bolivien bloqué par la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal car Snowden était soupçonné d'être à bord. Révélations du Monde hier soir sur le programme d'espionnage de la DGSE française, similaire à celui de la NSA américaine. Les Etats occidentaux espionnent les communications des individus, et sont solidaires pour punir le lanceur d'alerte. Ils veulent voir Snowden en prison!

 

Les secrets de Zuckerberg?


Je lisais récemment dans la luxueuse revue AuFait une interview de Zigmunt Bauman, sociologue d'origine polonaise né en 1929 mais à l'esprit toujours vif, qui fut longtemps enseignant en sociologie à l'Université de Varsovie, avant d'émigrer à Tel Aviv puis en Grande-Bretagne. Bauman semble être un sociologue reconnu, et les idées qu'il véhicule (la "société liquide" qui s'oppose aux sociétés figées du passé et aux utopies communistes de société idéale) sont plutôt à la mode.

Je pourrais critiquer ici ses propos sur l'entreprise, qui traduisent une ignorance certaine de la réalité de la vie des sociétés, quand il prétend que "la grande usine à l'ancienne fabriquait de la solidarité entre les ouvriers. Aujourd'hui, l'entreprise, c'est la compétition et la suspicion généralisées, pas la solidarité". Ce n'est certainement pas ce que je vis dans les entreprises que je crée depuis 15 ans, bien au contraire si je fonde et développe des entreprises, c'est parce que je veux promouvoir des valeurs de travail en équipe, de partage du succès, et aussi de prise de risque et d'initiative individuelle!

Cependant, ce sont ses propos sur les réseaux sociaux qui me donnent envie de débattre. Car ce que dit Bauman dans l'interview à AuFait me semble fondamentalement erroné, et tellement représentatif d'un discours qu'on entend beaucoup dans les old medias ... 

Après une intéressante analyse de Facebook, ce "réseau social (qui) vous donne la possibilité de faire évoluer votre identité en permanence", le sociologue arrive au coeur du sujet:

"Ce qui me préoccupe aujourd'hui, c'est que dans la société liquide moderne nous pouvons devenir des esclaves, de la façon dont La Boétie parlait de la "servitude volontaire". On en voit l'illustration dans la facilité avec laquelle les gens acceptent de livrer leurs secrets personnels sur la scène publique. (...) Zuckerberg a déja collecté plus de secrets que n'avaient pu le faire tous les services d'espionnage et toutes les polices politiques de l'histoire".

 

Zuckerberg est-il coupable?


Zuckerberg a-t-il réellement collecté des secrets? d'abord, observons que si vous publiez une information sur un réseau social, c'est que ce n'est pas un secret. Ou alors je ne sais pas ce que signifie le mot secret. Facebook permet de partager certaines informations avec un cercle restreint d'amis: ça, c'est un "demi-secret". Vous êtes prêt à partager ces infos avec quelques personnes, pas avec la terre entière. Ce demi-secret serait trahi si Facebook faisait mal son boulot, et si par exemple ces infos destinées à vos amis se retrouvaient indexées dans Google. Ce n'est pas le cas, malgré quelques polémiques récurrentes sur de supposés bugs de Facebook. 

Pourquoi diable Zuckerberg (ou Larry Page, ou Tim Cook) voudrait-il collecter vos secrets? Pour vous menacer, vous faire chanter? délire.

Si l'idée germait dans l'esprit d'un des dirigeants de Facebook, Twitter, et autres Google, de vous espionner pour utiliser cette information contre vous de quelque manière que ce soit, ce serait la fin de son entreprise.

Internet interdit totalement ce type de comportement car tout se sait un jour ou l'autre, et en général très vite. Un service Internet qui s'amuserait à fouiner dans les petits secrets de ses utilisateurs pour en faire une utilisation louche, non-éthique, serait immédiatement dénoncé, sans doute par ses propres employés, puis abandonné par ses utilisateurs.

Voila pourquoi un service Internet ne s'intéresse pas à votre personne, seulement à vos cookies. 

 

L'analyse de données n'est pas de l'espionnage


Tout le débat est faussé parce qu'il y a confusion entre l'analyse automatique de données et l'espionnage. L'analyse de données, effectuée par des programmes informatiques et non par des humains, sert aux services Internet à s'adapter le mieux possible à vos besoins d'une part (par exemple vous proposer des contenus pertinents pour vous), et d'autre part à mieux cibler les pubs.

Vous préférez quoi, vous? les pubs inadaptées des vieux medias, télé ou radios par exemple, jamais ciblées parce qu'ils ont peu de données sur vous? ou les pubs d'Internet, parfois tout aussi envahissantes, mais souvent mieux ciblées grâce aux données collectées? en ce qui me concerne ma religion est faite, je préfère voir de la pub qui me concerne plutôt qu'une pub sans aucun intérêt pour moi. Et je ne confonds pas l'algorithme informatique chargé d'analyser les données pour m'afficher une pub, avec je ne sais quel espion venu de l'Ouest.

Google affiche ses pubs en fonction de vos recherches, de l'analyse automatique de vos mails si vous utilisez Gmail, et de votre historique de navigation si vous naviguez avec Chrome. Le moteur de recherche vous présente également des résultats de recherche personnalisés, en utilisant les mêmes données, qu'il rapporte à votre profil Google si vous en avez un. Sinon il se réfère à vos cookies.

Facebook s'efforce de choisir des pubs pertinentes pour vous en fonction de ce que vous lui avez déclaré dans votre profil, de vos amis et de vos likes. Criteo et d'autres font du retargeting, ils vous présentent des pubs pour des sites marchands que vous avez visités précédemment. En ce qui nous concerne chez Ebuzzing, nous travaillons en priorité sur le ciblage contextuel: nous développons des technologies d'analyse des pages Internet des sites éditeurs sur laquelle nous affichons des pubs, pour afficher la publicité video la mieux adaptée au contenu. 

Avec le ciblage des pubs, on est loin des rumeurs qui inquiètent beaucoup de gens sur le thème "Zuckerberg connait tous vos secrets", vous ne croyez pas? Et la pub, c'est la base de l'économie des medias, elle est indispensable sur Internet comme ailleurs pour faire vivre les producteurs de contenus.

 

La vraie menace vient toujours des Etats

 

Contrairement à ce que pense Bauman, j'estime donc que la menace sur nos libertés ne vient pas d'une quelconque "servitude volontaire", qui nous ferait livrer tous nos secrets aux services Internet. Comme je l'ai dit, ceux-ci ne peuvent rien en faire d'autre que du ciblage publicitaire et de la personnalisation de services, sur une base anonyme. 

En revanche, l'actualité récente avec les révélations de Snowden sur la gigantesque affaire d'espionnage de la NSA américaine, démontre bien la tentation totalitaire des Etats, désireux de contrôler les faits et gestes des individus. Rappelons que Snowden a révélé que la NSA accède directement aux serveurs des grands services Internet US et scanne ainsi des millions de mails et autres communications privées, y compris celles de responsables politiques européens!

Les services secrets et autres organismes étatiques s'en donnent à coeur joie - légalement et illégalement -  avec Internet, mais aussi avec les téléphones mobiles et les cartes de crédit. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme ou contre la fraude fiscale, les Etats mettent peu à peu en place un système de surveillance des individus digne de Big Brother. Il faut savoir que dans le cadre d'une décision de justice, les fournisseurs de services Internet sont déja contraints de donner accès à vos informations, y compris le mail. Cette procédure est courante. Mais là il s'agit de tout autre chose: la NSA a mis en place une surveillance systématique, et sans aucun contrôle judicaire, de millions de communications privées!

Vos mails, vos publications, vos échanges téléphoniques, vos déplacements, vos gains et vos dépenses: rien n'échappe à l'appétit de savoir des administrations, qui travaillent toutes dans le même sens, même si les Etats-Unis ont une longueur d'avance. Même s'ils sont peut-être encore battus sur ce terrain par la Chine ... Cette intrusion croissante des services secrets et des Etats dans la vie privée des individus est totalement inadmissible, d'autant plus qu'à la différence des sociétés Internet, ils n'auront aucun scrupule à utiliser certaines informations contre vous s'ils en ressentent le besoin ou l'envie. 

Ne nous trompons pas de débat! Le vrai sujet c'est: comment éviter qu'Internet, outil de liberté sans précédent, devienne un outil de surveillance véritablement totalitaire.

C'est cela qui devrait intéresser les sociologues!

 

PS: Sur un sujet voisin: lire mon billet sur le dernier livre de Michel Serres, consacré au changement de civilisation impulsé par Internet

 

r-BIG-BROTHER-OBAMA-1984-large570--1-.jpg


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 12:10

La Fête de la Musique (ce Week-end, quelques photos ici) donne le signal de la Genève festive de l'été. Durant ces quelques mois, on ne reconnait plus la cité de Calvin si rude en hiver. C'est un festival de musiques et de fêtes ininterrompu autour du lac. J'adore cette période!

images-3088.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans Actualité
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 11:29

Darius Lahoutifard , CEO d'Altadyn et serial entrepreneur, vit aux US. Il vient de publier un petit livre qui sera bien utile aux Français désireux d'entreprendre aux Etats-Unis.

Dans "Entreprendre aux USA, les pigeons s'envolent", Darius partage son expérience aux Etats-Unis, explique les différences de mentalité en France et USA, et fournit beaucoup de conseils pratiques: Quelles sont les formalités pour créer une entreprise aux Etats-Unis? Ou s'installer? Quid de la fiscalité ? des visas? des financements? des relations d'affaires? 

USA.jpg

L'auteur partage également dans son livre son analyse comparée des deux pays, France et USA.

Il souligne que l'Amérique est vraiment le pays des entrepreneurs.

Comme le rappelle Darius, "le premier élément de cet écosystème (américain) est l'individu. Il est entrepreneur par défaut et garde constamment les yeux grands ouverts pour pouvoir deviner les opportunités de business partout. Il pense grand, pense business. Sa mentalité n'est pas de s'attendre à ce qu'un système, un Etat ou un gouvernement lui propose une activité, une aide, une facilité, une information et encore moins de l'argent; il considère que c'est à lui de créer sa propre activité. Même les salariés sont en permanence ouverts aux opportunités de business."

Aux US la réussite et l'argent sont valorisés, quand un entrepreneur gagne beaucoup d'argent on sait qu'il a travaillé dur pour l'obtenir. Comme le souligne Lahoutifard, les américains sont des gens optimistes, opportunistes et entreprenants. 

En France le gouvernement est très occupé en ce moment à enterrer le statut d'auto-entrepreneur, après avoir failli tuer les startups avec son projet absurde de taxation des plus-values que le mouvement des Pigeons a réussi à faire amender ... on comprend que beaucoup de jeunes français entreprenants rêvent de s'installer aux US.

Ce livre les aidera à mieux connaître ce pays, ou tout n'est pas rose, même si son énergie fascine. De quoi prendre leur décision en toute connaissance de cause.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:11

Depuis une semaine je suis sollicité pour donner mon avis sur l'affaire Montebourg-Dailymotion, et je me retiens de le faire. Mais je lis tellement de bétises que je vais tout de même dire un mot. 

Il se trouve que je connais bien le dossier, que j'ai suivi de près bien avant le clash final. Je ne savais pas ce qui sortirait dans la presse, je me suis donc abstenu de dire ce que je savais pour ne nuire à aucun des acteurs concernés.

La raison pour laquelle Dailymotion m'intéresse, c'est que je dirige Ebuzzing, la principale plateforme de vidéos publicitaires en Europe.

Dans l'univers hyper-compétitif des startups, il faut être attentif à tout ce qui bouge dans le marché, et apprendre de ses concurrents. Les similitudes entre Dailymotion et Ebuzzing sont plutôt étonnantes. Comme nous ils sont en forte croissance, leur chiffre d'affaires est de peu inférieur au nôtre (39 millions d'euros en 2012, nous l'avons communiqué). Eux ont des coûts de production de contenus, nous ne produisons pas de contenus mais nous payons les éditeurs, ce qui revient à peu près au même en termes de marge.

Dailymotion s'est fortement développé ces deux dernières années, en particulier aux Etats-Unis, c'est une belle boite, même si elle n'est pas en mesure de concurrencer Youtube, dont le revenu est supérieur à 1 milliard. 

L'affaire m'a d'autant plus intéressé que je connais bien Yahoo! à qui j'ai vendu Kelkoo en 2004, avant de prendre la Présidence de Yahoo! Europe. 

Voici donc quelques remarques.


1/ Sur la légitimité de l'intervention de Montebourg

Le financement de DailyMotion ces dernières années a largement reposé sur les fonds publics ou quasi-publics (FSI en 2009, puis Orange, dont l'Etat français possède 27%). L'accord avec Yahoo! négocié par le management de Dailymotion avait été approuvé par les actionnaires, et par le conseil d'administration d'Orange, ou siège un représentant de l'Etat.

Puis Montebourg s'est réveillé, a tout remis en cause, et fait capoter le deal. 

Sur le plan légal, il n'avait certainement aucun droit à intervenir, mais étant donné l'historique des relations de Dailymotion avec l'Etat, et l'interventionnisme bien connu du ministre, est-ce si surprenant?

La moralité de cette affaire, c'est simplement que si vous êtes entrepreneur et voulez rester maître de votre destin, il vaut mieux éviter de faire appel aux capitaux publics, en particulier en France.

 

2/ Est-ce grave docteur?

La reprise de Dailymotion par Yahoo! aurait-elle été une bonne chose? pour répondre à cette question, les actionnaires ne sont pas les plus mal placés, et ils ont répondu oui.

Est-ce que Yahoo! aurait été en mesure de bien intégrer les équipes de Dailymotion? les rachats effectués à la période Terry Semel pour contrer Google (Hotjobs, Overture/Inktomi, Kelkoo, etc) n'ont pas toujours été couronnés de succès, mais le challenge était difficile et la culture de Yahoo! très éloignée de la recherche et du transactionnel. Depuis cette époque Yahoo! a connu des hauts et des bas, mais il est indiscutablement redynamisé depuis l'arrivée de Marissa Meyer. Je suis donc tenté de répondre oui à la question de savoir si Yahoo! aurait été un bon Home pour Dailymotion,  mais on ne le saura jamais ...

Est-ce que pour autant Dailymotion va "mourir" comme le déclare Pierre Kosciusko-Morizet, choqué comme beaucoup d'entrepreneurs par cette affaire? 

Certainement pas.

Les besoins de trésorerie de la société sont très modestes, ils peuvent être aisément couverts par Orange. Dailymotion est profitable!

 

3/ La vraie question est ailleurs.

La question que je me pose concerne finalement surtout Orange.

Pourquoi Orange, qui a racheté Dailymotion, veut-il tant s'en défaire? Pourquoi cette société considérée comme une "pépite" par le ministre, ne semble-t-elle pas considérée comme telle par l'opérateur, quand on sait l'importance de la vidéo dans le futur de l'Internet et des réseaux?

La politique brouille la compréhension de l'enjeu.

A l'échelle de la France, Dailymotion n'a certes rien de stratégique.

Mais pour Orange, la petite pépite n'a-t-elle pas un réel intérêt pour avoir un pied dans l'avenir?

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans ebuzzing
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 12:50

This week Montreux Festival of Media was really a great event, we met many international customers, brands and agencies. I did this interview after my conference about The Future of Video Advertising.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans ebuzzing
commenter cet article

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories