Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 11:14

FrenchWeb a pris l'initiative d'interviewer Philippe Marini, ce député qui a fait parler de lui récemment en proposant de faire payer aux possesseurs d'ordinateurs la redevance TV, projet heureusement abandonné.

Le député taxoïnomane a par contre réussi à faire voter une taxe sur les achats d'espaces publicitaires sur Internet, fixée à 1% pour commencer. Vous verrez, nos dirigeants trouveront bien pratique dans les années à venir de la monter à 2, puis 3 ou 5%, en vertu du principe que dans ce pays on taxe ce qui marche et on subventionne grassement tout ce qui ne marche pas, sans doute pour préparer l'avenir.  

Mais là ou Marini a fait très fort, c'est qu'il a réussi à faire croire à nos braves Media qu'il s agissait de "taxer Google", le grand méchant loup qui a mis ses serveurs en Irlande pour profiter d'un régime fiscal avantageux. Le populisme c'est vaseline des gouvernants qui veulent nous la mettre bien profond.

Je lui ai donc posé la question suivante, savourez sa réponse :

Pierre Chappaz (via Frenchweb), fondateur de Kelkoo et PDG de Wikio Group :Pourquoi tout le monde appelle cette taxe la “taxe Google” alors qu’elle ne frappe que les annonceurs français et absolument pas Google?

Philippe Marini : Et bien parce que Google est une société dont le quartier général européen est en Irlande, et qui supporte la fiscalité irlandaise, c’est-à-dire 12,5 % des bénéfices. Compte tenu d’un montage avantageux via la Hollande, le 12,5 % se réduit à 2,4 %, autant dire que Google Europe fonctionne en franchise d’impôts. La France n’a pas les moyens de fonctionner en franchise d’impôts. Ensuite, le droit communautaire fait obstacle à toute taxation qui modifierait les conditions de concurrence entre les Etats de l’Union tant et si bien que notre seule possibilité, pour éviter le problème que je signalais tout à l’heure, par rapport aux espaces publicitaires sur les autres médias, consiste à taxer les acheteurs professionnels français de publicité. C’est notre seule voie possible compte tenu de ce que j’appellerais le carcan européen.

 

 

Vous avez compris l'entourloupe? Marini explique tout bonnement que puisqu'on ne peut pas taxer Google, on taxe les clients de Google. Comme si c'était la même chose!


Il fait référence au "problème" en précisant : 
"Il faut comprendre que les achats d’espaces publicitaires sont taxés lorsqu’il s’agit des médias classiques, lorsqu’il s’agit de la radio et de la télévision, mais ne le sont pas lorsqu’il s’agit de sites internet."

Là, sauf si tout a changé depuis que je ne suis plus directeur de la com d'IBM, il est carrément dans le mensonge. Je suis surpris qu'aucun journaliste ou commentateur ne l'ait relevé: Quand un annonceur achete de l'espace à la télé ou dans la presse, il ne paye pas la moindre taxe, sauf dans l'imagination du député.

Décidément ce Monsieur navigue entre incompétence, mensonge et langue de bois.

Lire l'article de frenchweb :  http://wik.io/94Dqb

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Stéphane 10/12/2010 11:41


Comme certains gros acteurs arrivent à bypasser le système, on fait payer tout le monde pour eux, c'est ça la logique ?
On marche sur la tête.
Quant à l'Irlande, visiblement ils en font une question de principe. Pourtant passer de 12 à 14% leur impot sur les sociétés amélioreraient un peu leurs finances publiques, sans pour autant faire
partir les sociétés...


Pierre 02/12/2010 09:45


Aucun technocrate n'a encore pensé au timbre numérique pour chaque email envoyé depuis une IP française? Cela nous semble aberrant, mais nous n'en sommes pas si loin...


Pierre Chappaz 02/12/2010 00:33


> François:,Mais justement, la taxe en question est payée par les supports, pas par les annonceurs ! Et elle est très inférieure en plus....


seb 01/12/2010 17:02


En fait depuis 3 ans, je suis effaré par le nombre de lois anti internet ou anti numériques qui sont passées, que cela soit hadopi et cette taxe google, la taxe sur les lecteurs mp3 et ou tout
autre support de contenu numérique, on nous fait manger des couleuvres et vraiment j'en ai marre que personne ne le soulève ou du moins que le grand public ou les medias grand public ne le disent
pas...
quand de votre côté vous posez cette question et faites cet article (ainsi que frenchweb), je sais hélas que peu de gens vont lire et voir cette interview ainsi que la réponse de marini et que donc
rien ne changera...

les gens qui travaillent ds la publicité savent bien que cela va encore leur mettre des batons dans les roues, que ce sont les artisans du coin qui vont payer pour google (ironie du sort, c est à
cause de google qu ils vont payer plus cher, mais c est encore chez google qu ils vont continuer à dépenser)....
En gros marini et ses potes font passer une loi en douce, tout simplement pour masquer leur incompétences à régler des problèmes de fiscalité bien plus graves et cela , m'irrite encore plus....

Ce qui est certain c'est que pour les élections de dans moins de 2 ans, je scruterai de très très près tout ce qui est dit sur le numérique et mon choix se portera sur la personne en ayant le
meilleur a priori (tout comme la recherche, l aide aux pme, l aide au développement des startup bio tech etc)


jmax 01/12/2010 16:00


En lisant l'aide de Google adwords: http://adwords.google.com/support/aw/bin/answer.py?hl=fr&answer=6396 on se rend compte que l'annonceur paye bien la TVA française. Comme 19.6% n'est sans
doute pas assez, on veut lui en mettre une louche de plus sous prétexte que le bénéficiaire (site affichant la pub) ne paye pas ses impôts en France ! Il n'ont qu'à mettre une TVA spéciale 30% pour
tout ce qui n'est pas acheté en France et cela ira plus vite


y!onel 01/12/2010 14:27


Un truc qui m'agace dans ce débat avec l'irlande et son "dumping d'impots" est la façon dont les politiques en parlent comme si c'était un état de fait sur lequel ils n'avaient pas prise. Je suis
désolé mais ce status fiscal préférentiel a été décidé par les politiques, je ne connais pas les détails mais j'imagine que cela visait l'intégration de l'irlande dans l'europe et favoriser
l'implementation de sociétés sur son sol.
Vu la situation irlandaise actuelle, est revenu sur le tapis l'augmentation des impots sur les sociétés. Bien sur cela a été refusé, on a préféré ponctionner les peuples et les dépenses sociales
(je sais que sur ce dernier point, Pierre Chapaz aura une vue différente de la mienne ;)
Dernièrement Apple a décidé d'embaucher 500 personnes à Cork, surement encore ce status des entreprises. Très honnêtement, ce dumping à l'intérieur de l'europe m'agace.


Francois 01/12/2010 14:12


Il y a effectivement une taxe sur les revenus publicitaires pour la diffusion de publicité à la radio ou à la télé. Plus d'infos :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=F4EF5B70267347DDF9DD4AB59CE313A3.tpdjo13v_2?idSectionTA=LEGISCTA000006147027&cidTexte=LEGITEXT000006069577&dateTexte=20101201


Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories