Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:59

 

Pour beaucoup d'annonceurs, la publicité vidéo sur Internet commence par la diffusion de spots en pre-roll sur les sites de catch up TV. 

Certes, penser aux sites de catch up est naturel, avec toutes ces campagnes télé qui comportent désormais un volet Internet. Mais ces sites ne représentaient, en décembre 2011, selon Mediamétrie, que 8% des vidéos consommées (et tout de même 22% du temps passé). 

Heureusement, une campagne video sur Internet peut s'appuyer sur d'autres canaux, plus puissants et qui permettent d'obtenir un engagement plus fort des utilisateurs. Et puis, la pub video ne se limite pas à la diffusion de spots conçus pour la télé: l'Internet autorise des formats plus longs, ludiques, viraux. 


Je voulais faire le point sur ce sujet, qui est au coeur de l'expertise d'Ebuzzing, faut-il rappeler que nous sommes désormais leaders de la distribution de publicité video Internet en Europe.

 

 

Flux Video, Flux Social, et Flux de Contenus

 

La consommation de flux vidéo sur Internet est en pleine croissance, et s'accompagne du développement des publicités video en pre-roll. C'est le modèle de la pub TV, mais l’inventaire reste limité: l'inventaire mensuel du instream video en France est estimé par Aegis Media Solution à 1,3 milliard de spots achetables, soit l’équivalent de seulement 5 campagnes de 400 GRP sur la cible ensemble.

Chez Ebuzzing, nous créons de l'inventaire en diffusant de la publicité vidéo qui n’est pas adossée à un contenu vidéo, mais à un contenu premium ou à un contenu social.

En effet sur Internet la notion de flux est beaucoup plus large qu'avec la TV: au-dela de la consommation de flux de programmes vidéos, les internautes, à l'affut des nouvelles de leurs amis, consomment de plus en plus de flux sociaux. Et ils consomment aussi des flux d'informations qui peuvent être texte, images ou services

Exemple: nos players, qui sont intégrés dans les réseaux sociaux ou les blogs comme celui-ci. Les médias sociaux sont les premiers lieux de consommation de la vidéo, devant les sites audiovisuels. Nos algorithmes de ciblage social permettent de concentrer la diffusion sur les communautés pertinentes.
 

Le visionnage déclenché par l’utilisateur garantit une qualité d’attention aux messages publicitaires.



Autre exemple: les formats commercialisés par BeeAd, qui proposent à l’internaute de
  visualiser une publicité choisie parmi plusieurs propositions pour avoir accès à un service ou un contenu premium.
Le fait de proposer un choix à l'internaute permet une auto-qualification, avec de bien meilleurs résultats en termes d'agrément et de mémorisation.

 

La publicité vidéo est plus efficace hors des flux video

 

Nos formats permettent d'apporter un couverture et un inventaire bien plus large, mais aussi un meilleur impact, et davantage d'engagement des utilisateurs qui partagent les vidéos, les commentent, visitent le site de l'annonceur, et achètent.

L'étude conduite par l’institut CSA pour l’IAB France montre bien que la publicité video dans un flux video (instream) est un format moins performant sur les items d’intention.

 

video-copie-1.png

(événementiel = hors du stream video, donc par exemple dans un flux d'information ou un flux social) 


Le marché européen de la vidéo publicitaire est estimé par Forrester à 1 milliard d'euros cette année, et 3 milliards en 2015.


La croissance est portée par les nouveaux canaux, les nouveaux formats (expand, rich media, skipable, partageable, HD ...) et les progrès des techniques de ciblage, d'analyse et de reporting, qui font d'Internet LE grand media moderne. 

Nos équipes produit et nos développeurs y travaillent! 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans ebuzzing
commenter cet article

commentaires

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories