Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 09:48

Le mouvement de révolte des entrepreneurs français contre le projet gouvernemental de taxation des plus-values est une belle illustration de l'influence des blogs, des medias en ligne et des réseaux sociaux.

Tout est parti d'un article de Jean-David Chamboredon sur le site de La Tribune. J'ai immédiatement repris et synthétisé son article dans mon billet Au revoir les startups , publié sur mon blog politique. Au même moment ou presque se constituait le groupe des pigeons sur Facebook.

 

Le tour de la blogosphere

Si mon billet Au revoir les startups a fait le tour de la blogosphere et des réseaux sociaux, c'est sans doute parce qu'il expliquait en des termes simples pourquoi la taxation envisagée signifiait la fin des startups en France.

Il a été repris par de nombreux medias, dont le Figaro qui m'a présenté en Une comme l'un des initiateurs du mouvement des pigeons, ce que je ne suis pas. Hier, c'était au tour du New-York Times de citer mon billet. J'ai refusé toutes les demandes d'interview de la presse française, dont le 20h de TF1, parce que je ne suis pas personnellement concerné par le projet de taxation : j'habite en Suisse.

Je suis un exilé culturel plutôt qu'un exilé fiscal, comme je l'explique ici.  Mais je me sens solidaire des entrepreneurs français qui vivent dans l'hexagone, et depuis les dernières législatives j'ai choisi de mener un combat politique, je défends les idées libérales au sein de la communauté des Français de Suisse. 

De nombreux blogueurs se sont mobilisés  pour soutenir les entrepreneurs français. Le groupe des pigeons sur Facebook est devenu un véritable phénomène social (60.000 fans à ce jour). Les medias traditionnels (BFM avant tous les autres) puis les organisations professionnelles se sont fait l'écho de la révolte. Le gouvernement socialiste n'a pas eu d'autre choix que d'amorcer un recul ...

 

Amorce d'un changement social?

La force démontrée des blogs et des réseaux sociaux a changé les termes du débat politique.

Peut-être est-ce aussi l'amorce d'un changement social ? les Français pourraient enfin prendre conscience de la valeur de leurs entrepreneurs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans politique
commenter cet article

commentaires

gauchedecombat 11/10/2012 17:06

ça, c'est vous qui le dites ! On verra la suite... Car je pense que votre mouvement a davantage décrédibilisé les auto-entrepreneurs qu'il ne les a servis en les présentant au public non averti
comme des gens qui défendent exclusivement des intérêts catégoriels et personnels en refusant d'apporter leur quote part à l'effort collectif d'austérité. Et ça, je ne suis pas si sûr que ce soit
une victoire.

Pierre 11/10/2012 17:48



Ce n'est pas mon impression :-)



GdeC 11/10/2012 14:33

de nombreux blogueurs se sont également mobilsiés contre les pigeons, et se sont gaussés de leur ignorance sur twitter. mais il serait malséant d'y faire référence, n'exst-ce pas, Monsieur Chappaz
?

Pierre 11/10/2012 15:02



Pas de souci, je reconnais volontiers que les blogueurs socialos sont montés au créneau pour défendre le projet admirable de leur gouvernement. Dans le même genre il y a aussi eu la tribune de
quelques pseudo-entrepreneurs dans Libération qui réclamaient plus de taxes. So what? cela ne change rien au fait que le gouvernement a dû reculer face à la pression de la blogosphere et des
réseaux sociaux, et c'est la première fois que cela se produit en France.



Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories