Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 09:33

Selon vous, à quoi reconnait-on une information de qualité sur internet ?
A la "rapidité de l’affichage des pages" !
Image_1 C’est ce que répondent une majorité d’étudiants de l’enseignement supérieur en Belgique, à l’étude de l’ASBL Edudoc et le Conseil inter-universitaire francophone (CIUF). 1.865 jeunes ont répondu à l’enquête.
Habitués de Google, MSN ou Wikipédia, ils baignent dans l’univers du Net depuis déjà quelques années, mais n’obtiennent qu’une note moyenne de 7,67 sur 20 dans leur connaissance de la recherche d’info sur le web. Pire encore, 93% d’entre eux ne décrochent pas la moyenne de 10/20

On pourrait penser que ce sont les étudiants qui disposent d’une connexion Internet à domicile qui réalisent le meilleur résultat. Tout faux! Ce sont eux qui se trompent le plus souvent. Parmi les erreurs commises le plus souvent, citons le recours systématique à Internet aux dépens des ressources traditionnelles de la bibliothèque (ils ne sont que 1,2% à indiquer avoir recours aux bases de données bibliographiques).
Moins de 15% savent qu’ils doivent toujours identifier une source, même lorsque leurs informations proviennent d’une page web. Et on s’étonne que les universités et les Hautes Ecoles doivent s’équiper de logiciels anti-plagiats pour scanner les travaux de fin d’études.

Les jeunes indiquent encore préférer la télévision aux livres pour trouver leurs informations. Enfin, l’étude révèle que les résultats des jeunes s’améliorent en fonction du niveau d’enseignement de la mère. Celui du père est moins influent.

A quand des cours de formation à l’internet, dès l’école ?  Perso, je suis pour... Et vous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathy Nivez
commenter cet article

commentaires

Natacha QS 05/06/2008 09:16

Merci pour cette info, je crois qu’il faut une éducation oui (trois fois oui), aux nouveaux médias, aux réseaux au sens large. Il ne faut pas confondre non plus popularité et autorité. Je suis d’accord, on parle encore peu de toutes ces questions pourtant essentielles (sociétales), on essaye d’y contribuer dans le cadre de néthique, les suggestions sont bienvenues !

LapinLove404 02/06/2008 12:26

A mon avis, Internet est un faux coupable. un symptome et non une cause du mal.

Ce qui pose problème, c'est l'esprit critique, la capacité à remettre en question l'information reçue et à chercher plus loin que ce qu'on a en face de soi.

Ce n'est pas une formation à l'Internet qu'il faut envisager, c'est une réelle éducation aux médias. Et puis aussi, un bonne valorisation de l'esprit critique dans l'enseignement...

cathy nivez 30/05/2008 11:56

Pierre ;-) d'accord avec toi sur le fait que plus les sites sont tenus par des pros, mieux ils gèrent leur "cache" (et leur cash aussi d'ailleurs ;-). Donc oui, des sites de qualité affichent souvent leurs pages rapidement sur internet. Mais pas systématiquement.
La qualité technique est un indice de fiabilité. Mais ce n'est pas LE critère qui détermine la qualité d'un contenu. pas pour moi...

cartouche 29/05/2008 05:13

Personnellement dans mon école nous faisons tous des recherches sur internet sachant que l'information n'est pas toujours fiable. C'est aussi une question de confort : il est plus simple (et plus rapide) de chercher sur 50 sites que dans 50 livres...

pierre chappaz 29/05/2008 05:03

Cathy tu écris: "Parmi les erreurs commises le plus souvent, citons le recours systématique à Internet aux dépens des ressources traditionnelles de la bibliothèque" : ben moi, si on me donne le choix entre chercher une info sur Internet ou dans la bibliothèque, je choisis aussi Internet ! je ne crois pas que ce soit une "erreur", même pour des étudiants, c'est une question de culture, et de réflexe.

Je me dis aussi que pour ce qui est d'accorder plus de crédibilité aux sites les plus rapides, ce n'est pas si idiot que ça: les sites de qualité, professionels, sont souvent les plus rapides.

Herve Lebret 29/05/2008 02:26

En ce qui concerne l'utilisation et la qualité de l'info, je crois que rien ne change. Souvenons-nous de la manière dont nous produisions nos propres travaux il y a 30, 20 ou 10 ans... Mais évidemment comme pour tout, l'Internet donne un accès plus rapide. plus facile. Je suis d'accord avec Harry sur l'apport incontestable du web! Quand j'étais à Stanford en 1993, je photocopiais des tonnes d'article en passant des heures à la bibliothèque. C'est fini... Il n'empêche que l'accès à la connaissance reste encore très cher.

Un autre point. J'ai toujours eu du mal avec les outils: doit-on les enseigner ou simplement les utiliser avec sagesse? Je suis de la vieille école qui pense que le contenu compte plus que le contenant, mais je reconnais aussi les retards que j'ai pris sur d'autres. Il y a dix ans, j'étais contre l'idée d'enseigner word et excel. Avais-je tort?

Thibault 28/05/2008 12:55

Il faut remettre ces informations dans leur contexte, surtout en ce qui concerne l'identification d'une source, la recherche bibliographique, etc.

Le système belge (humanités et universitaire/Hte Ecole), n'insiste absolument pas sur l'importance d'identifier les auteurs, d'y faire référence, etc. Par rapport à ce manquement, la réforme de Bologne a forcé les institutions à combler ce vide, ce qui explique le recours actuel (bien que très rare) aux logiciels anti-plagiat.

cathy nivez 28/05/2008 10:46

Jdo --> oui, il y a un nouveau brevet informatique (une enseignante blogueuse m'en a parlé récemment) mais de mémoire c'est au niveau du collège français (vers la 3ème), cet examen était optionnel depuis 2 ou 3 ans et est devenu obligatoire la rentrée dernière. Je suis étonnée qu'on en ai si peu parlé dans les médias.
Frédéric --> merci pour la référence rainbows End, je vais l'acheter. les seniors qui retournent à l'école pour apprendre l'internet, est une idée séduisante car pertinente. Mais il n'empêche, je reste convaincue que la formation autodidacte auxNTIC à des limites. On connait tous des digital natives, ados surdoués dans le code, les sms, et la techno. Et qui n'ont aucun recul ou esprit critique sur le sens, ou la pertinence des contenus.
En cela, je rejoins Harry Anton Wanders...
Il y aurait un réel intérêt à enseigner les bases du fonctionnement de l'internet dès l'école. Et l'évolution des medias à travers les NTIC
C'est ce que commence à faire la France d'ailleurs. Je vais refaire qqs recherches là-dessus...

Harry 27/05/2008 12:43

Oui et non.
Je suis d'accord qu'un usage récent et massif engendre des excès nouveau.

Mais moi qui estv 40 ans tout rond je ne peux m'empêcher de me remémorer à l'époque de la Fac des heures et des jours perdu à trouver des informations pour mes études.

RER, métro, voiture pour trouver la bonne bibliothèque, la bonne librairie spécialisé pour simplement avoir une info de 10 minutes.

Internet et les moteurs de recherches engendrent le copie coller massif. OK.

Mais il engendre AUSSI un accés massif à l'information SANS LIENS avec le statut d'étude, le niveau social ect...

Ca c'est quand même important. Socialement j'entends.

Damned alors, les banlieues rouges de Paris et de navare ont potentiellement autant d'info qu'un jeune thésard à polytechnique ou HEC ?

Merde alors, mais c'est bien sur : REVOLUTION 2.0

Thierry

PS: Msieur Kelko. C'est micro-mano-révolution ...c'est + important et + durable que le nom du chef d'état.
Non ? ;-)



Frédéric de Villamil 27/05/2008 12:10

Cathy : tu devrais lire l'excellent Raimbows End, du non moins exceptionnel Vernor Vinge (chez Robert Laffont) qui prend le postulat totalement inverse chez la génération des non Digital Natives.

Dans Raimbows End, qui se situe une vingtaine d'années dans le futur, ce sont les sénior qui retournent à l'école pour apprendre à se servir de la technologie dans un monde post Singularité caracterisé par une une technologie en auto évolution. On y trouve notamment un cours de recherche d'informations gratuites sur la toile, sur fond de numérisation / destruction de l'ensemble des livres papier des universités.

Julien Lopizzo 27/05/2008 11:02

C'est assez effarant de voir le mode de fonctionnement de ces étudiants sur Internet. La réponse sur le temps d'affichage, on aurait pu l'attribuer à une personne débutant sur le net.

Je suis d'accord avec toi Cathy pour qu'il y ait un enseignement à l'école de l'utilisation d'internet. Nos enfants ont besoin d'appréhender cet outil dans un cadre pédagogique au main titre que la lecture.

jdo 27/05/2008 11:00

mes enfants sont à l'école primaire en france, dans une école tout ce qu'il y a de standard, et ils reçoivent les notions de base concernant Internet, etc... Ils n'apprennent pas a utiliser wikio ;) , mais ils savent au moins utiliser Google, un navigateur web, et meme faire un peu de HTML avec nVu :) ya meme une sorte de "brevet" à passer en CM2 et qui me semble t'il est une obligation nationale.

la situation n'est peut etre donc pas si désespérée que ça :)

Mickael 27/05/2008 09:55

Si plus de 90 % des jeunes se sont plantés, c'est pas que le test était trop dur ?

Ou peut etre parce que test est organisé par une asso qui propose des séminaires et des formations pour apprendre à chercher sur internet ?
...et sponsorisé par des boites qui vendent du sourcing informationnel de qualité ?

J'adore les sondages ! :p

antoine 27/05/2008 07:40

Très bonne analyse et qui confirme une étude datant de l'année dernière (il me semble) montrant que le niveau des étudiants, concernant la recherche sur Internet, est en constante baisse. Mais plutôt que de se limiter à l'utilisation d'Internet, ne faudrait-il pas aussi apprendre aux jeunes à utiliser un ordinateur... En incluant sécurisation de l'ordinateur, antivirus, utilisation des suites (open)office...
La connaissance de l'informatique se limite trop souvent à msn et winamp ce qui est problématique selon moi et a de nombreux impacts sur la productivité en entreprise (en plus du temps perdu sur Internet à ne pas savoir chercher une info). Mais je me trompe peut-être...

AUTOACBC 27/05/2008 02:55

Il faudrait se dépêcher de l'inclure à l'école!

wanders51 27/05/2008 01:51

Bonjour,

je suis tout a fait d'accord sur le fait qu'il faille des cours d'utilisation Internet dans les écoles, et j'irai plus loin on peut aussi envisager ces cours dans le cadre de la formation professionnelle.

En effet Internet est un outil qu'il faut apprendre à maîtriser pas une boite magique comme a pu nous le présenter un célèbre FAI dans une campagne de pub :-)

Anto 27/05/2008 01:18

Je pense que le web est une formidable source de connaissance, de savoir et d'apprentissage, mais effectivement il faut dès le départ savoir comment bien utiliser l'outil. Des cours d'Internet à l'école sont pour moi indispensables, l'éducation devant évoluer avec la technologie, le plus tôt est le mieux !

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories