Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 08:44

Voilà le résumé de la campagne présidentielle aux US, pour ce we. Entendu ce matin sur France Inter "John Mc cain est un héros et mon mari est champion du monde de moto-neige" dixit Sarah Palin co-listière du candidat républicain à l'élection présidentielle US (ah bon ? il est champion du monde son mari??) Ce genre de discours drappé dans les valeurs familiales et patriotiques aurait déjà suffit à faire basculer 3 états vers la droite (toujours d'après France Inter, j'ai pas vérifié). Le dernier sondage de Newsweek ce week-end aux Etats-Unis donne en tous cas, les 2 candidats à égalité dans les intentions de vote : 46%.
Mais si tout cela est vrai... je me dis que malheureusement, avec Palin (si elle n'est pas condamnée bientôt?) il y a de sérieux risques pour que ce soit Mc Cain qui remplace Bush à Wahington dans 50 jours !
J'imagine aussi la prochaine campagne présidentielle en France. Sarkozy dirait : "ma femme est une super chanteuse et une top mannequin" pour faire valoir ses capacités à diriger la France. Ca ne me semble pas si irréaliste que ça nous arrive un jour. Puisque ça se passe aujourd'hui aux Etats-Unis.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathy Nivez
commenter cet article

commentaires

AbriCoCotier 15/09/2008 11:44

Sujet vraiment intéressant. Plusieurs choses.

D'abord, Sarkozy a eu le mérite de ne pas être élu avec des arguments complètement idiots (travailler plus pour gagner plus : cela reste honnête et logique). Après, le virage people qu'il a pris relève de sa vie privée (sic), donc pas de sa politique et de sa vie publique. Sa femme n'est donc pas un argument politique (d'ailleurs, la "people-isation de sa politique lui dessert plus qu'autre chose).

Ensuite, en ce qui concerne la politique américaine, je crois que le problème de Obama, c'est qu'il est trop "élitiste" : il parle des vrais problèmes économiques des USA, des solutions viables (et donc compliquées : au niveau international, rien n'est simple), bref, il montre que la politique est un vrai métier, et compliqué de surcroît. Mais les américains s'en foutent royalement, je crois.
On le voit dans les sondage : McCain et Palin qui parlent aux électeurs comme a des mongoliens (cf le billet ci-dessus et autres discours de Palin) sont en train de faire une remontée fantastique.

Bref : Si Obama n'est pas élu, c'est qu'il aura été trop intelligent, éduqué, informé. Il n'aura pas su se mettre au niveau des américains de base (qui sont majoritaires à mon avis), il n'aura pas su leur dire ce qu'ils ont envie d'entendre, n'aura pas su leur proposer des solutions faciles, rapides, bref : il n'aura pas su faire ce que McCain, lui est exactement en train de réaliser.

Après, évidemment, qui a raison, qui a tord ? Mon avis, c'est que le meilleur politiquement est sans aucun doute Obama (surtout avec Biden à ses côtés pour gérer l'international), mais le meilleur démagogiquement est McCain. Et Palin, ancienne Miss, est bien sûr plus photogénique et télégénique que Obama, qui est relativement noir, rappelons-le (et le spectre du racisme risque fort de jouer en sa défaveur).

Alain 15/09/2008 10:58

Oui Palin est bien pathétique.
Conservatrice, réac et populiste; c'est ce dont MacCain avait besoin pour rassurer sa droite, contre l'avortement, contre les gays et fière de ses soldats!, valeurs simplistes qui séduiront une partie de l'électorat américain. L'effet Palin devrait retomber d'ici peu. Autre élément important: jamais un vice-président n'a fait gagner ou perdre un candidat; son rôle dans une élection est plus mineure que l'on ne le pense.

Lors de la dernière élection c'est Gore qui a perdu plutôt que Bush qui a gagné, Gore a manqué du petit peu de charisme nécessaire pour faire la différence.

Cathy, ne soyons pas pessimistes; Obama est en train d'écrire l'histoire; c'est tellement clair à mes yeux; il sera élu en Novembre; rien ne l'arrêtera... J'en prends les paris.

Xavier 15/09/2008 10:45

C'est triste, presque pitoyable. Mais si des gens basculent d'un côté ou de l'autre avec des arguments aussi légers (irrationnels ?) il y a bien des raisons.

- Le discours poliltique n'est-il pas tellement brouillé que les gens ne peuvent plus s'en tenir à lui pour faire un choix ? (ex : notre gauche française en ce moment)

- L'image de la politique que donnent les médias ne joue t-elle pas un rôle dans l'affaiblissement des consciences des citoyens ? (ex : ce week end j'ai vu un reportage sur Rachida Dati dans 50 mins inside)

- Le lèche lache lynche récurrent des médias ou, de manière plus générale, les emballements (surenchères) médiatiques ne destabilisent pas les gens les moins orientés politquement ?

- Le manque de pédagogie des politiques et des émissions diffusées à des heures correctes quand aux mesures prises ne donne t-il pas l'impression que "de toute façon on n'y comprend rien et on y peut encore moins" ?

- Le manque de mémoire/courage des citoyens et des médias. On revote pour des gens qui ont été déclarés coupables d'avoir tapé dans la caisse. On ne confronte jamais les politiques (images ou bande son à l'appui) quand ils renient leur parole ou disent qu'ils n'ont jamais dit ça... Bref on facilite la superficialité de nos élus tout en condamnant la "corruption" de cet univers. Le "tous pareil" est un raccourci courrant.

- La dominance de l'économie sur la politique, la difficulté à gérer la mondialisation d'un point de vue philosophique, le jeu des populistes, la fatigue en rentrant du boulot qui fait qu'on met notre cervelle sur off...


Bref je pourrais faire une liste énorme de raisons qui font que les gens se détournent de la politique réelle et ne se raccrochent à elle que comme à un spectacle.

seb 15/09/2008 10:42

c'est juste pathetique...
cette nana a un passeport depuis 1 an, elle est sortie 4 fois des etats ujnis en tout et pour tout dans sa vie entiere..mais faut arreter le delire là, ils ont juste pas de cerveau les ricains ??

Xavier 15/09/2008 08:44

Cathy : oui je suis tout à fait d'accord. Loin de moi l'idée de ne dénoncer les médias comme unique responsable. C'est pour ça que j'ai multiplié les exemples. En fait je considère que c'est un "jeu" entre le citoyen, le politique et les médias. Un système qui selon les époques est pondéré sur l'un ou l'autre pôle.

- le politique fait un peu ce qu'il veut car il est rarement sanctionné dans les urnes par le citoyen. C'est pourtant le ressort de la démocratie.

- Le citoyen est passif et parfois va trop vers la facilité dans sa réflexion quotidienne sur la société, ses droits, ses devoirs, son implication dans "la cité"

- Les médias ne sont pas philantropes. Ils faut qu'ils soient lu, vus, écoutés donc ils donnent aux gens ce qu'ils attendent. Parfois quand je suis un peu de mauvaise humeur je me dis même qu'ils ne donnent que ce que les gens méritent :-)


Bref même la à me relire on dirait que je dis "tous pourris" et que je renvoie tout le monde dos à dos. Il n'en est rien, j'exprime juste le fait qu'ici comme aux USA il y a une intéraction entre ces trois acteurs de la société et qu'aucun des trois ne fait son job aussi bien qu'il le devrait.

Il suffirait d'une élection où un favori serait sanctionné avec le message clair "on n'a pas voté pour vous car vos promesses sont bidons et on en a assez de rêver une fois tous les 5 ans, nous voulons du concret". Il suffirait qu'une grande chaine de télé ait le courage de faire une émission où quand le politique ment ou se renie le présentateur passe les images démontrant ce fait. Le politique prendrait conscience que son jeu avec l'image est à double tranchant et peut-être mentirait moins. Il suffirait que les médias arrêtent de céder à la facilité et de se prêter aux plans coms et reviennent à un peu plus d'analyse. Il suffitait que les citoyens soient... un peu plus citoyens.

C'est probablement un peu naïf / idéaliste.

remy 15/09/2008 01:58

J'étais très optimiste il y a quelques mois sur la victoire d'Obama.
Je le suis de moins en moins aujourd'hui. Je suis choqué par la campagne US, absolument absurde et très souvent déplacée (les publicités anti obama ou anti mc cain sont à vomir et ne devraient pas exister).
Triste monde...

cathy nivez 15/09/2008 01:50

Xavier, oui les medias ont leur part de responsabilité dans la pipolisation des politiques, c'est évident. Mais ce ne sont pas les medias qui écrivent les discours. Je crois que ce mouvement des politiques vers la sphère privée et l'obsession de l'image, est valable pour les 2 castes : politique et médiatique.
Quant à Sarkozy, Abricocotier, je me fais évidemment l'avocat du diable. Il n'a pas encore franchi cette ligne rouge dans le discours, mais pour ma part, j'estime qu'il l'a déjà franchie dans les gestes et l'image (Disney, Petra...)
La vie politique et médiatique française, et particulièrement Sarko, ne prennent-ils pas modèle sur nos amis d'outre-atlantique ?

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories