Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2006 2 27 /06 /juin /2006 06:28

Tariq Krim explique sa vision de l'Internet et de Netvibes sur CNET (inteview en anglais, courte et inspirée, je vous conseille vraiment de prendre 3 minutes pour l'écouter, vous comprendrez pourquoi Tariq est de plus en plus considéré comme l'un des visionnaires de l'Internet).

Tariq

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans netvibes
commenter cet article

commentaires

pierre chappaz 02/07/2006 12:27

Pascal je viens de regarder ce site (jellyfish), est-ce différent d'un ebuyclub qui existe en France depuis des années?

Anyway je dois t'avouer que je ne crois pas trop à ce genre de modèle de "monétisation communautaire"...je crois aux modèles classiques de vente de trafic (adwords, liens shopping, affilitaion), mais pour moi la publicité 2.0 ira en plus dans le sens d'être un service accepté, et même choisi, par l'utilisateur. Nous travaillons sur ce sujet avec Netvibes: nous proposerons des modules pour lesquels nous serons rémunérés par les sites Web qui proposent les services correspondants. Le challenge (le leur et le nôtre) sera de proposer des services réellement utiles pour les internautes qui décideront en toute liberté de les utiliser ou non. Ce sont les utilisateurs de Netvibes qui décideront de sélectionner tel ou tel module commercial, ou bien aucun.

Pascal Rossini 01/07/2006 09:26

oui merci j'avais bien compris qu'il a deux services différents, mais cela ne change pas la contradiction, au fond c'est juste un probléme de compréhension des mots, affiliation, liens sponsorisés, sponsoring, shopping, c'est toujours la même chose = c'est de la publicité directe ou indirecte. Donc, wikio et netvibes sont bien des médias, et il faut les monétiser avec de la publicité... Mais je ne lis pas dans vos réflexions des informations sur des formes de publicité communautaires comme le couponing ou le cash back...

Reagrdez des expériences comme www.jellyfish.com, un exemple de quelques pistes interessantes de monetisations communautaires pour les sociétés Web 2.0 qui sont en terme de monetisation publicitaire encore très Web 1.0...

pierre.chappaz 01/07/2006 01:12

Pascal, nous parlons ici de deux services différents:
- Wikio est un moteur de recherche: comme tous les moteurs ses revenus proviendront des liens sponsorisés (et du futur Wikio shopping, que nous présenterons bientôt)
- Netvibes permet aux utilisateurs de contrôler chaque contenu ou service affiché sur leur page. Nous n'imposerons pas de publicité ni de liens sponsorisés, nous proposerons des services commerciaux comme le module kelkoo ou le module eBay, que l'utilisateur choisira ou non d'utiliser.
Dans les deux services, la distribution des flux rss des medias sera toujours gratuite (de la même manière que la présence dans les résultats naturels de Google est gratuite).

Anonyme 30/06/2006 12:26

Les flux Rss permettent aux sites (ou pire aux blogs) qui recopient mal les vrais fournisseurs de contenu journalistique(l'afp, reuters, lemonde et bien d'autres) d'avoir de la visibilité.
Et ça se fait aux détriments des vrais sites qui ont des journalistes à payer eux.

D'une manière générale Netvibes ne crée pas beaucoup (pas du tout ?) de valeur ajourée, il se glisse juste entre l'utilisateurs et la source d'information.

Mais pas gratuitement, car un jour il faudra gagner de l'argent et il est évident que le modèle de Wikio ou de Netvibes sera le suivant : "on vous apporte des visiteurs mais maintenant il faut payer".

Bien sur la plupart des sites paieront sous la contrainte, ça s'appelle du racket ou du parasitage mais ce n'est pas tellement étonnant puisque c'est exactement le modèle de... kelkoo.
On fait croire aux internautes qu'on leur apporte de la valeur ajouté mais en pratique on capte le traffic naturel et gratuit des sites légitimes pour leur revendre. Le problème c'est que l'argent introduit un terrible biais : c'est pas vers les sites les intéressants et les produits les moins chers que sont redirigés les internautes... c'est vers le site qui paie le plus !
Je trouve ça génial qu'on puisse prendre autant d'internautes pour des pigeons sans qu'ils s'en rendent compte. Comme on dit, business is business...

Emmanuel 30/06/2006 12:19

Merci Pierre, je le note précieusement ;-))

Anonyme 30/06/2006 11:45

lol ^^

pierre chappaz 30/06/2006 11:29

Merci Emmanuel de ta contribution au débat, venant de toi cela devrait montrer aux inquiets et pessimistes de tout poil qu'il n'est pas question de pigeon dans cette affaire. Je suis toujours surpris de constater à quel point certains ont des visions caricaturales de l'internet, qu'ils assènent avec une certitude affichée. Contrairement à un moteur de recherche shopping comme kelkoo qui fait payer le trafic aux marchands parce que ce modèle correspond aux pratiques d'achat de trafic et d'affiliation des marchands, des distributeurs de flux rss comme Netvibes et Wikio ne feront jamais payer les sites d'infos, évidemment. Les revenus seront générés par les liens et autres services sponsorisés.

Guillaume 30/06/2006 11:24

Il faut que les sociétés puisse vivre.
Je ne suis pas choqué que les sociétés captent des clients dans un premier temps et passent à un modèle payant ensuite.

Ce qu'il faut éviter c'est les monopoles. Quand il n'y aura plus que Google pour faire des recherches, que Kelkoo pour comparer des prix et que ebay pour vendre des objets, c'est là que les internautes deviendront des pigeons.
Quand je veux vendre un truc sur Internet, j'utilise plusieurs sites (souvent ebay, priceminister ou 2xmoinscher), quand je veux développer des photos j'utilise plusieurs sites, quand je fais une recherche je passe par google ou par netscape.fr (solution d'exalead)...
et quand je fais mes courses dans le monde réel, je vais chez Carrefour, Intermarché, chez l'épicier du coin ou au marché.
C'est aux clients de faire vivre la concurence...

Emmanuel 30/06/2006 09:27

David ce que tu décries c'est effectivement l'effet du RSS, pas spécialement de Netvibes. Je confirme au passage ton hypothèse sur le ratio PV/visites qui est effectivement le pire via RSS (de tous les autres vecteurs) mais c'est éventuellement compensé par la fréquence accrue des visites.

>anonyme: dommage que ce post soit anonyme je pense qu'on peut aborder ce sujet polémique sans se cacher. Je pense aussi en partie que le modèle de l'aggrégateur est au départ basé sur un modèle de parasitage. Mais ce serait plus du cote de wikio que Netvibes. Pour moi Netvibes est l'occasion de générer de nouveaux usages en matière de page d'accueil ou de portail contrairement aux agrégateurs qu'on peut en effet soupconner de se glisser avant tout entre Google et les éditeurs. La vraie question c'est la capacité à moyen et long terme de générer un nouveau trafic en fidélisant un lectorat pas forcément consommateur effréné de news. Bref ces outils auront leur intéret s'ils prouvent qu'ils modifient le profil de consommation des lecteurs et apportent un vrai service. Ne t'inquiète pas pour ma part j'ai l'oeil sur les chiffres...

Pascal Rossini 30/06/2006 04:16

Pierre, si je peux comprendre les propos de Tarik sur la publicité et le Web 2.0, j'ai de la peine à comprendre le paradoxe de vos déclarations ce jour :-)

Blog :Contrairement à un moteur de recherche shopping comme kelkoo qui fait payer le trafic aux marchands parce que ce modèle correspond aux pratiques d'achat de trafic et d'affiliation des marchands, des distributeurs de flux rss comme Netvibes et Wikio ne feront jamais payer les sites d'infos, évidemment. Les revenus seront générés par les liens et autres services sponsorisés.


Ds le JDN :
Nous savons ce que nous ne ferons pas : de la publicité traditionnelle ou des liens sponsorisés, pour ne pas polluer la page. Nos pistes tournent autour d'une sorte d'affiliation, en faisant payer les sites présents sur Netvibes et dont nous faisons progresser le trafic et les ventes. A condition, toutefois, que ces sites soient capables d'apporter un service innovant sur notre page.

David / IC 29/06/2006 11:27

Je suis d'accord avec toi sur l'opportunité que représente le RSS d'accroître la fidélité des internautes, un peu comme l'inscription à une newsletter avec le spam en moins. Mais à l'image de Google News et d'autres services, je pense que ces différents agrégateurs représentent également un risque dans le sens ou les habitudes de surf risquent de changer (ex : on va passer moins de temps à cliquer pour accéder à l'info) et qu'il ne serait pas étonnant de se rendre compte que le nombre de P/V moyen par visite baisse...Mais peut-être est-ce faux ou tout simplement largement compensé par la notion de fidélité accrue que tu soulignes.

Emmanuel 29/06/2006 10:21

David, Netvibes ne fait pas perdre des pages vues aux éditeurs, la question qui se pose c'est combien il peut en faire gagner. Les éditeurs ont besoin de lecteurs fidèles qui choisissent leurs sources d'information. Mieux vaut un internaute qui s'abonne au flux RSS d'un média via Netvibes qu'un lecteur qui arrive sur les pages au hasard d'une recherche sur Google.
Le modèle pub n'est pas mort il a justement sa place en aval de la chaine, sur le media. Netvibes est un distributeur.

David / IC 29/06/2006 03:50

La réflexion sur l'accessibilité du contenu avec des formats type RSS remet complètement en cause les modèles publicitaires, c'est clair.
Les éditeurs se félicitent d'avoir lancer des flux RSS (et moi aussi) mais avec un peu de recul c'est vrai qu'on est en droit de se demander si ce n'est pas une balle qu'ils se tirent dans le pied...
A votre avis, combien Netvibes fait-il "perdre" de pages vues à des éditeurs de journaux, etc. ?

Raphael 28/06/2006 12:18

Quand netvibes aura 3% de part de marché, vous rigolerez moins :)

C'est de l'or ce site, il a réussi à se mettre en amont des moteurs de recherche en cataloguant google au rang de simple "service".

Cyno 28/06/2006 12:02

Je ne crois vraiment pas que wikio et netvibes ont besoin de publicité sur ce type de blog pour ce faire connaitre. Comme le disait Tariq, Netvibes est devenu ce qu'il est aujourd'hui car sa communauté ne contient plus uniquement des geek du web 2.0 mais surtout des gens "normaux" qui ne liront jamais ce blog et ne verront jamais l'interview CNET de Tariq.
Donc Pierre continue a nous donner des informations en avant première des projets qui te tiennent à coeur.

Ludovic Simon 28/06/2006 02:29

Ilona y va un peu fort dans son commentaire... mais elle(il) n'a pas complètement tort. Ceci dit, les infos de Pierre sont toujours très intéressante. En fait, on aimerait un peu plus de billets concernant d'autres services, des idées, des concepts... Un peu frustré donc mais toujours content de lire ce blog ;)

ilona 28/06/2006 01:09

A l'origine ce blog était appréciable parceque son auteur donnait l'impression de traiter l'actualité du net avec intelligence et recul

Désormais il s'agit du blog commercial de NetVibes et de Wikio. C'est compréhensible mais dommage pour quelques lecteurs qui commencent à se lasser et à ne plus prendre très au sérieux tout ça.

NetVibes par ci, Wikio par là... Vous êtes de bons communiquants et avez compris que c'est en partie là dessus que se joue la bataille aujourd'hui, mais attention à équilibrer la communication à outrance avec une forte et surtout réelle innovation (redescendez sur terre une minute et découvrez que netvibes et wikio sont surtout des agrégats bien executés de concepts existants) : je ne suis pas sûr que la com du type marchand de lessive aie un effet positif à long terme sur le public "web2", de plus en plus informé

Pascal Rossini 27/06/2006 12:19

Impressionante la vision sur la publicité et le Web 2.0, c'est sûr, nous avons bien là un vrai visonnaire de l'Internet. Bravo

florent 27/06/2006 11:57

Je trouve aussi, sur ce coup, que c'est un peu trop monté en épingle.
A trop vouloir faire monter le soufflé, il fini par se dégonfler !

Jean Moniatte 27/06/2006 11:29

C'est bien dit, c'est sur, mais c'est pas sur ce coup que je dirai qu'il est un des visionnaires de l'internet.

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories