Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 08:58

Web20301_2 La grande mode en ce moment dans la blogosphère c'est d'analyser la pensée de quelques gourous américains censés nous expliquer ce qu'est le Web 3.0.

Quand on lit soigneusement quelques-unes des fadaises véhiculées par Tim O'Reilly et autres Calacanis, on se dit qu'ils prennent vraiment les gens pour des cons.

Il parait que le Web va devenir intelligent!  Ben oui, carrément.

Le positivisme américain est en plein délire. Il faudrait peut-être prendre un peu de recul chers amis bloggeurs francophones, vous ne croyez pas?

Si le terme de Web 2.0 s'est imposé, c'est parce qu'au même moment (et pas n'importe quel moment:  après plusieurs années d "hiver Internet" , sans innovation ni investissements, consécutives à l'explosion de la bulle) de nouvelles technologies (RSS, Ajax, video) ont rencontré de nouvelles pratiques (blogs, publication personnelle, réseaux sociaux,  personnalisation).

"Web 2.0" cela voulait dire fondamentalement "renaissance": le web entrait dans une nouvelle période de création grâce à l'éclosion d'une nouvelle vague de services.

On peut bien sûr être interessé par la futurologie, l'impact des bases de données géantes, de l'IA, des mondes virtuels, de la mobilité...mais appeler tout cela "Web 3.0", c'est une ânerie.

(illustration geekandpoke vue chez Michel Leblanc)


Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans web 2.0
commenter cet article

commentaires

erick P. 11/01/2008 01:33

ça a au moins le merite d'etre clair.
j'en parlais justement avec un developpeur web sur lesjeudis.com ;on en etait venu a la meme conclusion: on fait du bruit pour pas grand chose...surtout qu'il semblerait que ces nouveautés ne soient pas prevues pour tout de suite...bienvenue dans l'ere du marketing

damien 09/01/2008 03:25

y a quand memes quelques mini nouveautes qui accompagnent toute cette masturbation generalisée sur une nouvelle appellation qui ne definit pas gd chose de bien nouveau au final...le net ca reste le net (oui oui nietzsche est mon ami)
alors si le fait de se pignoler sur le micro blogging et la twitt ca merite pr certains de coller de nouvelles etiquettes ( tout le monde sait qu'une etiquette n'a pr seul but que d'inciter a la vente du produit), grand bien leur fasse...
moi je me pose simplement la question suivante : a quand le twitt sur les reseaux sociaux ? ( et qui sait, peut etre l'avenement du web 4.0 ?? lol)

raydaction 18/10/2007 04:11

CQFD:

le WEB 3.0 est difinitivement une pure SEMANTIC WEB question ... au sens propre comme au sens figuré

Olivier 17/10/2007 07:10

Me#de j'en ai marre maintenant, apres avoir passer des heures a essayer d'expliquer la difference entre le "web 1.0" et le "web 2.0" à ma mère, il vas falloir que j'y retourne !
Il faut dire que comme des millions d'internaute lambdas, elle se sert du web pour faire ses achats, envoie ses mails, regarde une tite vidéo ici et là, mais se fout totalement de savoir quelle "appelation" on y donne.
C'est comme ma femme tient qui me disais hier : bin ... le web et internet c'est ... web et internet non ?
Pff vraiment ses internautes lambdas n'y connaissent rien .... :-)

Sébastien 17/10/2007 05:09

Tout cela me fait penser à un livre que j'ai lu il y a... 10 ans. "L'homme numérique" de l'excellent Nicolas Negroponte (père de l'OLPC).

Il développait déjà en 1997 l'idée d'agents "intelligents" capables de collecter les informations telles qu'on les souhaite. Un grand pas a été fait dans ce sens avec le Web 2.0 et Wikio en est un formidable exemple.

Quand à savoir si le futur ira dans ce sens, et quel non il faudra lui donner, je suis complètement de l'avis de Pierre, il faut appeller cela futurologie. Toujours est-il que l'idée n'est pas neuve et que la technologie permet peut être de s'en rapprocher.

ThierryWeber.com 17/10/2007 03:53

Moi je dis que l'on a encore de la marge. On est bien arrivé à Rocky 4 donc pour le web, no soucis avec Web12'324'234'566'243'866'133'757'234' ....

A bientôt si c'est pas avant ;-)

Guillaume 17/10/2007 03:12

Et si pour une fois en Europe on prenait un peu d'avance en se positionnant sur le Web 4.0

Nicolas Cynober 17/10/2007 01:21

@Jean-Marie: Je suis tout à fait d'accord avec toi. Nous avons besoin de terminologie pour définir historiquement les étapes que nous traversons. Utiliser du versionning (1.0, 2.0, etc. Pourquoi pas ?).

Aux autres qui ont du mal à digérer le 2.0, dépéchez vous, le 3.0 arrive, c'est inévitable ;)

Vinvin 16/10/2007 12:53

Moi je ne parle pas à un type qui resquille dans le train !

Jean-Marie Le Ray 16/10/2007 12:36

"appeler tout cela Web 3.0 est une ânerie", je ne suis pas d'accord avec ce constat.

En une grosse dizaine d'années, pratiquement on est passé d'un niveau d'utilisation 0 d'Internet à près d'un milliard d'internautes, à la création d'une nouvelle économie mondialisée qui connaît une croissance exponentielle et qui véhicule des sommes considérables, des emplois, etc. etc.

Je ne pense pas qu'il y ait d'exemple semblable d'une telle croissance, aussi rapide, dans toute l'histoire de l'humanité. Donc le fait de mettre des noms sur les choses, que ce soit Web 3.0 ou Pipo 2.0, correspond tout simplement à la nécessité de trouver de nouveaux mots, et de nouveaux concepts, pour les faire correspondre à des réalités nouvelles.

C'est quelque chose qu'on voit tous les jours en terminologie, où la néologie est une branche florissante de la création linguistique. Pas par désir d'inventer de nouveaux mots en soi, mais juste pour tenter de mettre des noms signifiants sur des choses qu'on ignorait hier encore, mais qui sont désormais là, et bien là. Pour durer.

Car si un tel processus n'était pas constamment en marche, on appellerait toujours l'ordinateur un boulier.

Pourquoi pas, me direz-vous ? Mais cela ne ferait guère avancer les sciences et techniques, qui bouillonnent pourtant de nouveautés : environ 3000 par an, et ça ne cesse d'augmenter. Donc faute de trouver de nouveaux mots et de se mettre d'accord sur un minimum de sens commun, nous ne saurions pas nommer les choses.

Par conséquent je trouve que toute la réflexion autour de ce qu'est le Web et ses différentes déclinaisons, 1.0, 2.0, 3.0 ou n.0, peu importe, est extrêmement enrichissante et nécessaire.

Jean-Marie

Julien Tartarin 16/10/2007 11:45

Déjà au début du web 2.0, appeler ça "2.0" était un non-sens. Le web 2.0 est sensé être sémantique...

Partant de là, ajouter une version au terme "web" a rendu l'expression incompatible avec son concept même.

Mais bon, quand c'est hype, c'est hype :)

Nicolas Cynober 16/10/2007 11:35

Internet c'est quand même un média et des technologies relativement nouvelles. J'analyse les termes web1.0, 2.0 et 3.0 plus sur un facteur temporel. Le web a connu et va connaître des transformations majeures, que ce la soit au niveau des usages ou des technologies. Le web2.0 était d'ailleurs plus une révolution des usages que des technologies. Pour moi le web3.0 sera plus une révolution sur une base technologique (Web Semantic, IA, etc.) avec encore de nouveaux usages.

Nova Spivack a réalisé un graph qui va dans ce sens: http://novaspivack.typepad.com/RadarNetworksTowardsAWebOS.jpg

J'ai égalemment crée un blog à la suite de ce mouvement "Madame Irma":
http://nicolas.cynober.fr/blog/?p=3

lifetime.fr 16/10/2007 11:35

C 'est le timelag entre l election de Nicolas et le "Degueulasse" de Fadela.

gabyu 16/10/2007 11:31

Oui, ce n'est qu'une fuite en avant, mais ce genre de visions et d'utopies ont toujours fait partie de ce que j'appellerai la culture internet. Depuis ses debuts on sent une pression technologique et ideologique qui indique aux utilisateurs que le systeme et sa philosophie vont etre renoves, ameliores.

Au final il conviendrait d'etre plus realiste et d'essayer deja de penser 2.1. Il ya deja tant a faire !


@Thierry BEZIER : a mon bureau on rigole en parlant de 'quarante douze.zero'.

Emmanuel 16/10/2007 11:26

Ca n'empêche pas Calacanis de critiquer de la manière la plus savoureusement destructrice le modèle économique du web 2.0 (voir sur Techcrunch la table ronde de la dernière conf sur les réseaux sociaux). C'est peut être ça l'histoire du Web 3.0 : on tourne vite la page avant d'être éclaboussé...

Plus prosaïquement il faut garder à l'esprit qu'il y a aux USA un gros business autour des conférences, largement phagocyté par nos amis blogueurs d'élite. Les confs Web 2.0 tournent en rond depuis plus d'un an, il faut trouver autre chose et vite...

LapinLove404 16/10/2007 11:14

Finalement, est-ce que le Web3.0 n'est pas au web2.0 ce que la "Révolution Numérique (des Autoroutes de l'Information)" était au bon vieux "Internet" (celui qu'on appelait pas encore web1.0) ?

Thierry BEZIER 16/10/2007 10:59

finalement peu de personne appele le web, web2.0 ou pire 3.0, des termes qui n'existent que pour flatter l'égo de leurs créateurs, le web n'a jamais cessé de progresser, dans des contrées où tu te promènes Pierre, on apelle le web en rigolant "5.0" pour tourner en ridicule toutes ces apellation qui ont finalement de la valeur que pour ceux qui en donne...
Le Web2.0 apporte des tas de choses, d'accord, mais une simple page html, un bon vieux script, ou un site en lasso, c'est aussi de l'internet qui n'arrete pas sa progression, c'est finalement ça le plus important non?

Christophe 16/10/2007 10:47

C'est intéressant car je me souviens avoir lu exactement la même chose au début de l'année 2006 à propos du web 2.0! Finalement, peu importe l'étiquette donnée, pourvu que l'innovation soit présente.

Julien Lopizzo 16/10/2007 10:25

On a l'impression que beaucoup de personnes tentent de se "rassurer" en imaginant de futurs courants Web en les estampillant de 3.0....

Quelle est leur motivation profonde ? Plusieurs réponses sont possibles:

+ comme ils ont raté le coche de la vague du moment le web 2.0, ils essayent d'en créer un à eux pour être sûr d'être dedans.
+ de passer pour le dernier grand visionnaire en déclarant que demain on naviguera sur internet par la pensée "Le Web Think"....
+ des coups marketing pour dumper les financiers ?

Peu importe la raison de ce comportement, le plus inquiétant c'est que ça gagne l'Europe et la France, petits inventaires:

- http://www.internetactu.net/?p=6670
- http://www.fredcavazza.net/2006/11/18/vers-un-web-30/

....et j'en passe.

fmottet 16/10/2007 08:26

Je partage assez votre pensée. En effet, je vois le web2.0 comme une renaissance du à de nombreuses nouvelles techno et de nouvelles manières de diffuser de l'info. Maintenant, je pense que nous allons avoir de nouvelles innovation mais appeler ça web3.0, je ne vois pas l'interet car il n'y aura rien de revolutionnaire, simplement une évolution normale des technos.

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories