Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 11:11

Image_15_3 Selon le Cofondateur de Google Sergey Brin, environ un pour cent de toutes les recherches Google passent par le bouton "J'ai de la chance".

Mais comme les utilisateurs du bouton arrivent directement sur le site placé en première position, ils ne voient pas les liens sponsorisés. La perte de revenus pour Google est estimée à 110 millions de dollars.

Alors pourquoi Google garde-t-il ce coûteux bouton?

Pour paraître cool, explique Marissa Mayer la responsable du search: "nous ne voulons pas devenir trop secs, trop corporate, trop obsédés par les revenus".

Et elle conclut: "J'ai de la chance" rappelle qu'il y a des vrais gens ici...(ouf!)

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans google
commenter cet article

commentaires

COLIN FX du GERS AUCH GASCOGNE 10/12/2007 02:15

" J'AI DE LA CHANCE " DE VIVRE DANS L' AUCH-GERS de GASCOGNE

SL 22/11/2007 12:28

J'oubliais... Il y en a un qui pourrait en remontrer à l'aise aux "vrais gens" de Google, c'est Steve Wozniak. Je lis en ce moment son autobiographie ("iWoz") et c'est tout simplement jouissif. Où l'on en apprend d'ailleurs un peu plus, et pas forcément que du bon, sur son copain (ex-copain ?) Steve Jobs.

SL 22/11/2007 12:11

J'aime, j'admire la qualité du service délivré par Google, et je trouve totalement justifié et mérité qu'ils fassent autant d'argent, mais ils en font quand-même un peu too much avec leurs leçons de morale à la terre entière.

Je ne suis pas sûr que le fait de renoncer à 110 M$ quand on en gagne 100 fois plus et qu'on est le roi de la jungle, soit la marque de "vrais gens". C'est au contraire dans la difficulté qu'on reconnaît la vertu, quand la question se pose entre survivre ou se compromettre. D'ailleurs, à la première réelle difficulté (to go or not to go en Chine), il semble qu'ils n'aient pas hésité longtemps.

Un jour ou l'autre, à mon avis dans pas si longtemps, Google sera menacé puis surpassé par un ou plusieurs nouveaux entrants sortis de nulle part. C'est là qu'on verra ce qu'ils valent.

Une réflexion en passant : à ma connaissance, Google n'a toujours pas réussi à trouver un moyen d'adhérer à ses clients par un service capitalisant sur leur historique de consommation. Donc en gros, si un moteur arrive à nous proposer un service à peu près semblable (par exemple un Exalead avec un nom plus cool, une campagne marketing bien sentie, mais pas forcément beaucoup de serveurs en plus - qui a besoin de 500 pages de résultats ?), on pourra switcher instantanément et sans aucun handicap. Je vous laisse imaginer la tronche de nos "vrais gens" quand ça arrivera.

SL 22/11/2007 01:15

Encore moi, désolé... C'est bien ce que je craignais : le bouton "J'ai de la chance" ne doit rien à l'amour inconditionnel des boss de Google pour le genre humain mais à ce qu'a expliqué Marissa Mayer elle-même lors d'une conférence en janvier 2005 sur l'"expérience utilisateur Google" :

"The infamous "I feel lucky" is nearly never used. However, in trials it was found that removing it would somehow reduce the Google experience. Users wanted it kept. It was a comfort button."

http://alan.blog-city.com/an_evening_with_googles_marissa_mayer.htm

Il faudrait que quelqu'un explique à Marissa qu'il existe un site extraordinaire qui s'appelle "Google", dirigé par des gens adorables et totalement désintéressés, qui permet de retrouver très facilement les contradictions et autres bobards qu'on peut raconter quand on est un peu trop sec, corporate, et obsédé par les revenus.

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories