Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 04:04

Une info qui tombe à pic suite au débat concernant Arret sur images.

On attend avec intérêt la réaction des quelques medias français qui font payer l'accès à leur contenu.

Emmanuel, qu'en dis-tu?

UPDATE: maintenant c'est le Wall street journal qui va vers la gratuité! l'histoire accélère. Si vous vous interessez aux chiffres c'est ici (en anglais).

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans media
commenter cet article

commentaires

ALLAIN JULES COMMUNICATION. 19/09/2007 11:42

Bonjour !

Et toc !

Lopizzo Julien 19/09/2007 09:18

Le débat du payant/gratuit n'est pas d'aujourd'hui, il posera toujours d'épineuses questions.

La question a se poser aujourd'hui c'est: "qu'est ce que j'ai à vendre ? quelle est ma cible ? quelles sont les pratiques du marché que j'attaque ?"

Je pense qu'il n'y a pas une réponse car à chaque marché correspond une pratique.

Pour ce qui est des journaux généralistes sur le web, la pratique est plus au tout gratuit actuellement. Pourquoi pas !
Il y a une telle concurrence que les magazines doivent recherchées à renforcer leur image sur le web. En effet aujourd'hui de l'actu on en trouve partout et pour tous les goûts donc les grands journeaux NYTimes, LeMonde...sont tous obligés de mettre en place des grandes opérations séductions afin de fidéliser leurs lecteurs. Là est la bataille aujourd'hui, développer son audience pour capter un maximum l'attention des lecteurs.




Emmanuel 18/09/2007 10:00

Je ne connais pas la répartition interne du trafic du NYTimes donc je prends un risque en avancant cela, c'est sûr. Par marginal je veux dire que la croissance organique n'est pas proportionnelle au nombre d'articles "libérés". Bien sûr qu'il y aura un impact positif mais probablement moins qu'on l'imagine car encore une fois les contenus du journal sont largement accessible depuis longtemps simplement ils basculent en archives.
C'est encore une affaire de "longue traîne". Mais je n'ai pas les données internes nécessaires pour aller plus loin.

En ce qui concerne la croissance si tu parles de revenus il y a encore un bon potentiel, si tu parles d'audience c'est tout le contraire: la croissance à deux chiffres est dopée depuis 6 ans par l'arrivée de nouveaux connectés et le haut débit. Désormais le gateau évolue de façon moins spectaculaire. Il y a encore beaucoup de marge heureusement mais dans ce cas précis je serais étonné d'un impact supérieur à 20-30%.
+50% ce serait plutôt pour le WSJ s'il passait en gratuit brutalement.

Bon sur ce coup je peux me planter totalement et cela suppose aussi que le périmetre du site reste constant ce qui ne sera pas le cas (à cause par exemple de nouveaux services ou acquisitions)

pierre chappaz 18/09/2007 09:27

> Emmanuel 'Au risque de me tromper le gain d'audience (malgré les 20 ans d'archives) sera marginal': as-tu expertisé en matière de SEO je pense que cela vaut la peine.

Plus fondamentalement, Internet = Croissance. 50 à 100 % par an dans nos métiers.

On y est ou on est en-dessous?

Fischer andré 18/09/2007 07:24

Je suis votre voisin et justement j'ai d'épineux problème avec les connections internet.
Bon jen'ai pas encore l'ADSL cela vient-îl du raccordement.??
Nous pourrions en discuter à l'occasion
Bonne soirée et amitié à Julie et Catherine
André fischer

Emmanuel 18/09/2007 06:18

Même pas peur :-)

Je répondrai plus en détail ce soir mais à chaud voilà ce que ça m'inspire:
- Le choix des contenus payants de TimeSelect était incohérent depuis le départ
- L'édition du jour du NYTimes est en grande partie gratuite depuis longtemps (contre enregistrement)

Au risque de me tromper le gain d'audience (malgré les 20 ans d'archives) sera marginal. Les CPM baisseront par l'effet d'une nouvelle audience non qualifiée. L'augmentation de revenus compensera probablement la suppression des abonnements mais pas la baisse des revenus du papier. Le NYTimes n'échappera pas aux réductions d'effectifs ce qui réduira à moyen terme la production éditoriale.

Sur le fond je pense qu'encore une fois on traite la question du payant/gratuit de façon binaire. C'est une erreur. En passant au tout gratuit on rend difficile voire impossible le retour en arrière et on se prive d'une barrière d'entrée par rapport à ses concurrents. On peut toujours modifier un prix, revoir la promesse de valeur attachée à l'abonnement mais en abandonnant toute relation commerciale on se prive d'un levier inestimable pour les projets futurs.

Je n'oublie pas enfin que la situation des quotidiens généralistes est trés trés spécifique et menacée. Impossible d'y appliquer les recettes des quotidiens économiques par exemple. Restons prudents.

Pour faire très court le débat du payant pour les quotidiens est un débat de qualification de l'audience, pas de revenus.

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories