Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 08:31

Je vous invite vivement à lire l'excellente interview de Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters Sans Frontières, publiée il y a quelques jours par ReadWriteWeb.

Il est bien dommage que notre ministre de la culture Frédéric Mitterand ne l'aie pas lue avant de déclarer bêtement au Forum d'Avignon "il y a dans l'usage de d'Internet des aspects liberticides, car on peut y dire n'importe quoi et diffamer sans sanction".

Outre que son affirmation est fausse (si j'écrivais que Frédéric Mitterand est un pédophile, ce qu'il n'est pas, il pourrait à bon droit m'attaquer en diffamation), elle traduit surtout le désarroi de politiques has-been qui ne supportent pas de ne pouvoir contrôler le réseau comme ils avaient l'habitude de contrôler les journaux télévisés. Alors Frédéric, que dit-il ce Julliard?

Tout d'abord il définit la blogosphère de manière simple et oserais-je dire lumineuse: il s'agit pour lui de l’ensemble des internautes qui s’expriment dans la sphère virtuelle. Sur un blog, sur twitter, facebook, ou dans un forum ... la plateforme importe peu!

Et il poursuit:

"Il est évident que la blogosphere est amenée à devenir un contre-pouvoir. Internet est devenu le meilleur moyen pour la totalité de la population, de tous les âges, de tous les genres et de toutes les couches sociales, de s’exprimer sur la politique et la société en temps réel.

Auparavant, la population ne pouvait s’exprimer, ne pouvait décrire son opinion réelle, que par les élections ou quelques rares sondages.

Aujourd’hui, elle peut enfin dire quand elle le veut son désaccord de telles politiques, sa déception face à un élu contre lequel ils ne peuvent rien faire avant le prochain vote…

C’est la définition première de la liberté d’expression : parler, donner son opinion publiquement quand on en a envie, à qui on veut, sur qui on veut.

La démocratie est bien plus concrète et effective lorsque les députés doivent faire face à la véritable expression générale telle qu’entendue par Rousseau.

Les gouvernements et la classe politique ne peuvent plus ignorer les voix de l’ensemble de leurs électeurs, de la population derrière eux, et parfois de leurs clients. Lorsqu’on « n’entendait » pas les gens s’exprimer, on pouvait encore prétendre qu’ils ne se plaignaient pas ou ne critiquaient pas ou ne pensaient rien de spécial.

Maintenant qu’on les « entend » avec une telle force, on ne peut pas faire semblant de ne rien entendre et ignorer ce qu’ils disent, la blogosphère est forcément à prendre en considération. C’est la population qui s’exprime par Internet, tout simplement."

Il s’agit d’une telle masse, comparé au gouvernement, qu’on peut vraiment parler d’un cinquième pouvoir."

Eh oui!

L'éxécutif (premier pouvoir) , le législatif (deuxième pouvoir), le judiciaire (troisième pouvoir) et la presse (quatrième pouvoir) vont devoir s'habituer au nouveau venu: la blogosphere, le cinquième pouvoir, pouvoir apparu avec le XXIe siècle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans blogs
commenter cet article

commentaires

Carlo Revelli 10/12/2009 10:50

Ah la belle époque celle du cinquième pouvoir en 2007 en effet! On s'amusait comme des fous à l'époque Thierry. Tu te rappelles au moment de la sortie de ton bouquin on avait aussi fait ces vidéos :
http://www.agoravox.fr/archives/journee-agoravox/article/clip-de-la-journee-20284

Et même une mémorable journée du cinquième pouvoir avec AgoraVox qui avait bien marché:

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/bilans-a-chaud-des-premieres-21378

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/du-journalisme-citoyen-au-17393

http://www.agoravox.fr/archives/journee-agoravox/article/programmes-et-intervenants-19548

Bon Pierre si tu nous trouves un sponsor, je suis partant pour refaire le deuxième round des journées du 5ème pouvoir avec toi :-)

Ce qui est bien avec cette notion du 5ème pouvoir c'est que X années plus tard personne n'est encore d'accord sur sa définition réelle et sur comment elle évolue. Mais comme Pierre je pense qu'elle est toujours d'actualité.

tcrouzet 10/12/2009 09:33

MDR 2007 c'est loin! Que croyez-vous qui a changé depuis 2007? Rien justement.

PS. Pierre c'est très bien en plus que j'ai écrit ce livre...

Jean-Philippe 30/11/2009 02:54

Merci Pierre! Mais ne me dis pas que tu te levais tous les matins à 9h00 du temps de Kelkoo... ;)

Jean-Philippe 30/11/2009 02:48

Merci Pierre! Mais ne me dis pas que tu te levais tous les matins à 9h00 du temps de Kelkoo... ;)

pierre 29/11/2009 02:35

Ton commentaire me permet de découvrir ton blog Jean-Philippe, je vais peut-être pouvoir apprendre à me lever tôt ;-)

Jean-Philippe 27/11/2009 11:23

Merci Pierre de nous avoir recommandé cette excellente interview.

Nous arrivons à cette phase sur internet où enfin la "masse" de la blogosphère commence à avoir un poids réel, à un moment où chacun et chacune commence à comprendre ce qui est véritablement en train de se produire. Le quatrième pouvoir en a déjà pris conscience et essaye d'ailleurs de trouver un moyen d'en profiter avant de se faire lui-même dépasser et écraser. ;)

Car c'est un énorme rouleau compresseur qui se profile à l'horizon. Plus le temps passera et plus il y aura de personnes actives dans la blogosphère. Le pouvoir conjugué de toutes ces voix devra être pris très au sérieux pour quiconque se lancera en politique.

Dans le domaine économique aussi la blogosphère aura un poids énorme. Cela pourra aller de la dénonciation d'entreprises qui ne respectent pas leur cahier des charges (par exemple Fairtrade) à celles qui auront des pratiques tarifaires abusives. Mais cela pourra aussi être positif. Une entreprise pourra être soutenue (= acheter chez elle) parce qu'elle respectera son cahier des charges sur le développement durable.

En allant encore plus loin, cette blogosphère puissante et sans rivale créera sa propre économie. Chacun aura sa niche économique. Nous deviendrons ce que j'appelle des Hommes fluides (m'inspirant librement du sociologue Zygmunt Bauman), c'est à dire que nous serons à la fois créateurs et spectateurs, vendeurs et acheteurs, étudiants et enseignants selon notre domaine d'expertise. Dans une cinquantaine d'années, ces communautés fluides et changeantes auront un pouvoir immense... sauf s'il est confisqué avant. :)

Disparitus 24/11/2009 09:33

Donc, on pourrait bien théoriser cette puissance de nos jours, cela pourrait être un bouquin révolutionnaire lancé en // d'un blog avec un compte tweet pour follower...

pierre 23/11/2009 11:00

J'avoue que je ne l'ai pas lu :-)

Les commentaires sur le bouquin que tu peux lire sur Amazon permettent de se faire une idée... 2007 c'est déja loin, nous n'avons plus besoin d'aller chercher des exemples aux US pour "démontrer" la puissance du 5e pouvoir, cette puissance nous la voyons tous les jours à l'oeuvre dans la blogosphere française!

Disparitus 23/11/2009 07:48

Il est à recommander ce livre ?

C'est parfois décevant ce type de littérature

Disparitus 23/11/2009 07:46

Il est bien ce livre ?

Ce type de littérature est parfois décevant.

pierre 22/11/2009 10:18

Thierry Crouzet en a écrit un dés 2007, malheureusement Frédéric Mitterand ne l'a pas lu non plus!

http://www.amazon.fr/cinqui%C3%A8me-pouvoir-internet-bouleverse-politique/dp/2849410586

Disparitus 22/11/2009 10:09

Idée d'un livre ?

Le cinquième pouvoir !

Mon blog politique

Suivez-moi !

logo_Twitter.jpg

Archives

Catégories